SYSTÈME D

16 juillet 2020 06:00; Act: 15.07.2020 16:30 Print

Des mannequins au restaurant pour la distance

Au Canada, des mannequins sont utilisés dans un restaurant pour lutter contre la pandémie.

storybild

Une trentaine de mannequins assurent la distanciation sociale et ils font également la promotion de vêtements. (photo: AFP/Eric Thomas)

Sur ce sujet
Une faute?

À Montréal, un restaurant a eu l'idée originale de s'associer à un designer de mode pour installer une trentaine de mannequins entre les tables avec un double objectif: assurer la distanciation physique puis vendre les vêtements aux enchères, à des fins caritatives.

Plus d'espace aux clients

«On a voulu donner plus d'espace aux clients», explique Jérémie Bastien, chef et propriétaire du restaurant Le Monarque, dans le Vieux-Montréal. Alors que les commerces commencent timidement à rouvrir leurs portes dans la métropole québécoise, épicentre de l'épidémie de coronavirus au Canada, le Monarque a relancé ses fourneaux il y a quelques jours, avec le souci de faire respecter la distanciation sociale.

«Mais on n'a pas voulu retirer des tables ou mettre des panneaux de plexiglas», explique le patron de ce restaurant chic. «Je trouvais ça un peu ordinaire». Le concept des mannequins vient de l'équipe de la marque de vêtements Sarah Pacini, dont fait partie le désigner et couturier québécois Philippe Dubuc. «Nous avions envie de faire une installation stylisée haut de gamme parce que c'est deux univers qui se rencontrent, la mode et la gastronomie. Je pense que ce sont deux univers qui se côtoient depuis toujours», raconte le couturier.

Visuellement beau et fluide

Les 29 mannequins sont habillés de collections de Sarah Pacini et Philippe Dubuc. Ils s'inspirent «du lieu pour la présentation» afin «que ce soit visuellement beau et que ce soit fluide» pour la clientèle et l'équipe du restaurant, dit-il.

«Nous sommes là bien sûr pour créer des vêtements et les mettre en marche. Mais (...) notre métier c'est aussi de faire rêver et puis de créer des mises en scène», ajoute le couturier. «Je trouve que c'est une idée magnifique pour faire la séparation entre les tables et pour rendre l'ambiance beaucoup plus agréable compte tenu de la situation actuelle», assure Nassim Habashi, l'un des clients attablés pour le déjeuner.

Après chaque repas, les clients du restaurant sont récompensés, puisqu'ils se voient remettre un certificat-cadeau qu'ils pourront utiliser dans les boutiques Sarah Pacini et Philippe Dubuc.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sarapapillon le 16.07.2020 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle idée ????

  • Tania le 17.07.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Idée géniale.

  • poulimont le 17.07.2020 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour la bonne cause, sympa.

Les derniers commentaires

  • poulimont le 17.07.2020 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour la bonne cause, sympa.

  • Tania le 17.07.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Idée géniale.

  • sarapapillon le 16.07.2020 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle idée ????