Société

05 septembre 2019 06:00; Act: 05.09.2019 09:22 Print

La cuisine et ses bénéfices psychologiques

Préparer des repas s'avère pour certains comme une vraie corvée. Mais d'après les spécialistes, cet acte est on ne peut plus bénéfique pour l'esprit.

storybild

La thérapie par l'intermédiaire de l'art culinaire est l'une des dernières tendances en vogue. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une société marquée par le stress, la tension, dans une époque où l'on vit à 100 à l'heure, l'heure n'est pas forcément à se préparer des plats ou à préparer des plats pour les autres. Et pourtant, des experts en psychologie estiment que les bénéfices psychologiques pour la personne qui cuisine sont énormes!

Un article publié dans The journal of Positive Psychology, évoque une étude destinée à mesurer les effets d’activités créatives quotidiennes chez un groupe de 658 personnes, sur une durée de treize jours. La cuisine, qui réclame un effort créatif, était d'ailleurs l’une des activités créatives quotidiennes réalisées par les participants. Les psychologues ont constaté une amélioration de l'humeur. L'étude a mis en exergue un sentiment d'apaisement et d'optimisme chez les participants après avoir effectué une activité plus créative que d’habitude.

Antistress et bien-être

Les travaux de Donna Pincus, professeur adjointe de psychologie et de sciences du cerveau à l’Université de Boston, confirment ces résultats: «La cuisine permet de développer la créativité et le fait de pouvoir s'exprimer réduit le stress», assure-t-elle.

Aujourd'hui, la thérapie par l'intermédiaire de l'art culinaire est l'une des dernières tendances en vogue dans le domaine des soins personnels. Si la méthode est plutôt nouvelle dans le domaine du conseil elle se révèle particulièrement utile pour les personnes souffrant de dépression, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale. Cela est lié en grande en partie à son aspect méditatif.

Confiance en soi

Spécialiste en cuisine thérapie, l'américaine Julie Ohana le confirme: «C’est un exercice de pleine conscience», dit-elle. «Lorsque vous alignez des choses, que vous les coupez d’une certaine manière, vous entrez vraiment dans un groove. Vous êtes vraiment capable de vous concentrer sur ce que vous faites, soyez dans l’instant, laissez les autres choses aller». Les différents psychologues, thérapeutes, évoquent aussi les bénéfices de cuisiner pour les autres. «Faire la cuisine pour autrui entraîne une montée conséquente de confiance en soi et d’appréciation de soi», explique encore Julie Ohana.

Cuisiner, c'est également prendre soin de l'autre. «Donner aux autres nous apporte énormément de choses différentes», analyse Michal AviShai, thérapeute en cuisine-thérapie, diplômé de Lesley College à Cambridge. «Notre sentiment d’accomplissement ne vient pas seulement du fait d’avoir donné quelque chose mais aussi du fait d’avoir aidé de façon vraiment élémentaire. On a fourni du combustible à quelqu’un d’autre».

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Christian le 07.09.2019 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le plus important c’est de se faire plaisir, pâtes, salade ou couscous.

  • Très vrai. le 05.09.2019 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cuisiner le soir après le travail a sur moi le même effet qu'une séance de yoga ou même une psychothérapie. Le petit problème est que si l'on n'a jamais cuisiné alors effectivement cela devient source de stress car cuisiner s'apprend avec la pratique et cela peut prendre plus d'un an avant de définitivement se sentir vraiment à l'aise et y prendre du plaisir. C'est comme arrêter de fumer, ça prend du temps.

  • bonsens le 07.09.2019 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On n’avait pas besoin de chercheurs américains pour savoir ça!

Les derniers commentaires

  • DarkAngel le 09.09.2019 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @schlapp un peu radical non? Premièrement il n’y a pas que les femmes qui cuisinent et puis il ne faut pas faire une généralité non plus. Qui vous dit que les personnes qui ont une cuisine équipée ne l’utilisent pas?

  • bonsens le 07.09.2019 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On n’avait pas besoin de chercheurs américains pour savoir ça!

  • Christian le 07.09.2019 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le plus important c’est de se faire plaisir, pâtes, salade ou couscous.

  • Schlapp le 05.09.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Luxembourg, c'est bien connu, les dames veulent des appartements entièrement équipés, mais n'y font jamais la cuisine...on commande ça va plus vite lol !

  • Très vrai. le 05.09.2019 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cuisiner le soir après le travail a sur moi le même effet qu'une séance de yoga ou même une psychothérapie. Le petit problème est que si l'on n'a jamais cuisiné alors effectivement cela devient source de stress car cuisiner s'apprend avec la pratique et cela peut prendre plus d'un an avant de définitivement se sentir vraiment à l'aise et y prendre du plaisir. C'est comme arrêter de fumer, ça prend du temps.