En cuisine

15 août 2019 07:00; Act: 14.08.2019 12:35 Print

Savoir se régaler avec les plantes comestibles

Certes il faut savoir les reconnaître et les préparer, mais les plantes comestibles peuvent surprendre et embellir vos plats. Et le Luxembourg en regorge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Souvent injustement délaissées, les plantes sauvages regorgent pourtant de qualités remarquables. À la fois gustatives, nutritionnelles voire médicinales. Mais comme pour les champignons, il est nécessaire d’être vigilant, de savoir les reconnaître, les cueillir avec soin avant de les cuisiner.

Au détour d’une sortie en forêt, vous seriez surpris de savoir combien de plantes autour de vous sont comestibles. Qu’elles mesurent 10 centimètres ou plus d’un mètre. Les pâquerettes, par exemple, se mangent après avoir été lavées, comme toutes les autres herbes. La berce spondile, plante vivace qui s’épanouit dans les prés, est entièrement comestible de la tige (au goût de mandarine) à la fleur... Et que dire des orties, pleines de vitamines, de protéines et de minéraux, parfaites en soupes ou risottos.

Herbes pas si mauvaises

Campagne, montagne, forêts, le long des cours d’eau... les plantes sauvages comestibles sont partout. Et le Luxembourg n’est pas en reste. Parlez-en à René Mathieu, chef des cuisines du château de Bourglinster, qui voue à ces plantes un amour tout particulier. Au point d’avoir décroché la troisième place, en mai dernier, au classement des meilleurs restaurants végétaux du monde.

Pour le chef belge installé au Grand-Duché, qui s’en va lui-même les cueillir, la terre est nourricière et les plantes qu’il accommode participent à l’histoire des assiettes qu’il dresse. S’il regorge de secrets de préparation bien gardés, parlons tout de même de la stellaire, une «mauvaise herbe» dont René Mathieu sublime les tiges et les feuilles. Si vous voulez tenter, elles se dégustent crues, en salade ou même en soupe. Et offrent un léger goût de noisette...

Criste-marine, géranium sauvage, polypode... les espèces sont nombreuses. Mais on le répète, manger des herbes sauvages ne s’improvise pas. Certaines sont protégées, d’autres restent toxiques, totalement ou en partie. Alors un bon guide peut être utile si vous souhaitez éveiller vos sens... et vos papilles!

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Christian le 18.08.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr! L’Homme a oublié qu’avant d’être chasseur il était cueilleur!

  • FullmétalJF le 15.08.2019 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    De fait, il faut être connaisseur. Attention aux initiatives téméraires et grande prudence avec les enfants qui peuvent avoir l'envie de "mettre en bouche" ce qu'ils découvrent.

  • Maud & Rassion le 16.08.2019 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    On peut aussi en mettre dans certains gâteaux. Un vrai régal !

Les derniers commentaires

  • Christian le 18.08.2019 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr! L’Homme a oublié qu’avant d’être chasseur il était cueilleur!

  • Maud & Rassion le 16.08.2019 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    On peut aussi en mettre dans certains gâteaux. Un vrai régal !

  • hugo prat le 16.08.2019 00:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    style, laisses pas traîner ta ganga ou ton fils attrapera ton vice.

  • FullmétalJF le 15.08.2019 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    De fait, il faut être connaisseur. Attention aux initiatives téméraires et grande prudence avec les enfants qui peuvent avoir l'envie de "mettre en bouche" ce qu'ils découvrent.