Bande dessinée

22 novembre 2017 09:00; Act: 21.11.2017 20:19 Print

«Batman est mon super-​​héros préféré»

Pour la toute première fois, DC Comics a confié les rênes d'un Batman à un auteur de BD classique, l'Italo-Suisse Enrico Marini. Rencontre.

storybild

Enrico Marini indique avoir très vite abandonné l'idée de révolutionner le personnage de Batman.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«L'essentiel»: Comment est né le projet «The Dark Prince Charming»?

Enrico Marini: D'une plaisanterie à table. J'étais avec François Pernot, directeur du Lombard et d'Urban Comics. Comme c'est lui qui publie les super-héros de DC en français, je lui ai demandé si je pourrais écrire et dessiner un Batman. Il a répondu que cela devait pouvoir se faire. Un an plus tard, Jim Lee, co-publisher de DC Comics, se disait intéressé.

Que représente Batman pour vous?

Une lecture d'enfance et d'adolescence. Batman est mon super-héros préféré. Il est à la fois très physique et très cérébral. C'est le plus grand!

Quelle était votre idée pour ce Batman?

Au moment où cette possibilité s'est présentée, aucune! Alors j'ai commencé par relire les classiques du personnage, avec une liste de grands noms du comics à faire peur.

Avec Batman, on est loin de vos deux séries phares «Le Scorpion» et «Les Aigles de Rome».

J'avais carte blanche pour ce Batman, mais j'ai pris le temps de trouver une histoire à raconter qui me plaise.

Que dire de votre version?

J'ai très vite abandonné l'idée de révolutionner le personnage. Je voulais juste ajouter ma pierre à l'édifice. Et surtout, jouer avec un Batman dans mon style. On m'a laissé carte blanche pour m'amuser avec les jouets que l'on m'avait confiés.

Votre nouvelle histoire de Batman l'oppose au... Joker.

N'ayant pas envie que Batman sauve Gotham City une fois de plus, j'ai voulu une histoire plus intime, avec une gamine, Alina, au cœur du récit. Elle est enlevée par le Joker et Batman, sorte de prince charmant, devra la retrouver dans Gotham pour la sauver.

Vous mettez votre style graphique européen pour mettre en image un super-héros de comics américain.

C'est ce que DC Comics cherchait. Un Batman qui serait différent. Je me voyais mal faire douze cases par page. Donc j'ai établi un pont entre la BD et le comics. Certaines images débordent, cela va plus vite. Quel régal!

«The Dark Prince Charming 1/2», Enrico Marini. Dargaud.


(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.