Malgré le numérique

15 décembre 2016 10:48; Act: 15.12.2016 17:52 Print

Les jeux de société reviennent à la mode

Dobble, La Bonne Paye ou Rubik's Cube, les jeux de cartes et de société occuperont cette année encore une place importante au pied du sapin.

storybild

Le numérique est loin de concurrencer les jeux de société. (photo: DPA)

Sur ce sujet

«On pensait qu'avec les jeux vidéo, tout le digital, les ventes de nos jeux classiques allaient s'estomper, mais la croissance est encore là cette année», se félicite Mikael Berthou, responsable en France du groupe américain Hasbro. Ses grands succès, Monopoly en tête, Puissance 4 ou Dr Maboul, continuent de s'écouler abondamment. 2015, après une année 2014 difficile, fut faste pour le secteur: les ventes ont bondi de 13%, atteignant 366 millions d'euros.

Une prouesse sur un marché du jouet en petite forme dans son ensemble (+3,7% selon le cabinet NPD). Pour 2016, le chiffre d'affaires des boîtes de jeux, de puzzles et de cartes devrait encore grimper de 7% pour représenter environ 11% de l'ensemble des ventes de jouets. La France «est traditionnellement un pays où l'on aime jouer aux cartes, au tarot, à la belote», remarque Frédérique Tutt, experte chez NPD. Et aux jeux traditionnels se sont récemment ajoutés «des jeux d'ambiance, plus funs, pas trop compliqués».

«L'effet crise» est aussi un atout, estime Philippe Pestanes du cabinet Wavestone: «Quand il faut arbitrer sur les loisirs, les jeux de société restent une alternative abordable pour les familles». Mattel, la marque américaine connue pour ses poupées Barbie mais qui possède aussi des jeux célèbres comme Scrabble, Pictionary ou Uno, mise d'ailleurs sur l'intérêt inoxydable pour les «jeux transgénérationnels» aux règles connues de tous, selon sa directrice marketing Sandrine Ridoux. Ce qui ne l'empêche pas de tenter de rajeunir sa cible avec des Scrabble pour enfants ou en se «détachant du jeu intellectuel» avec des produits comme «1,2,3 Prout»

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • djodjodjo le 15.12.2016 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des potes on fait régulièrement des soirées jeux (stratégie essentiellement) beaucoup plus convivial que les jeux-vidéos.

  • sebus le 15.12.2016 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Carcassone , les colons de Catanes, Alambra ,etc... sont bien mieux à mon gout que les jeux vendus en grande surface en france. C'est des jeux allemand au départ.

  • Poco Loco le 15.12.2016 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Monopoly, quels souvenirs... on nous disait que c'était interdit à la URSS. Quels temps

Les derniers commentaires

  • sebus le 15.12.2016 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Carcassone , les colons de Catanes, Alambra ,etc... sont bien mieux à mon gout que les jeux vendus en grande surface en france. C'est des jeux allemand au départ.

  • Poco Loco le 15.12.2016 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Monopoly, quels souvenirs... on nous disait que c'était interdit à la URSS. Quels temps

  • Boub le 15.12.2016 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Chaque année, environ 1000 nouveaux jeux de société sont édités, alors soyez curieux (et arrêtez d'acheter des Monopoly) et jouez avec les petits et les grands. Au lux guettez les initiatives du CAPEL et de Spillfabrik

  • djodjodjo le 15.12.2016 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des potes on fait régulièrement des soirées jeux (stratégie essentiellement) beaucoup plus convivial que les jeux-vidéos.