Trop gras, trop sucré

12 avril 2018 08:26; Act: 12.04.2018 10:00 Print

Une étude dénonce la malbouffe industrielle

L'industrie agroalimentaire est brocardée par une nouvelle étude publiée jeudi. La plupart des aliments sont trop sucrés, trop salés, trop gras ou encore bourrés d'additifs.

storybild

Les yaourts font partie des principaux accusés dans l'étude, à cause du non-respect par les industriels des règles sur les additifs. (photo: AFP)

Sur ce sujet

La revue 60 millions de consommateurs s'attaque dans un hors-série paraissant jeudi à l'industrie agroalimentaire, en dénonçant «les aliments qui empoisonnent», et en apprenant au consommateur à débusquer, marque par marque, les sucres, sels, graisses, additifs, nitrites et pesticides cachés. Du chocolat en poudre qui contient plus de sucre que de cacao, aux additifs interdits dans les yaourts, la revue épingle plus de 100 produits de grande consommation.

L'accusé numéro un, le sucre, est souvent caché. Ainsi dans un flacon de ketchup Heinz de 700 g, on trouve huit tomates et 22 morceaux de sucre. Soit pour 20 g de sauce, autant de sucre que dans deux petit-beurre de la marque Lu. «80% du sel absorbé proviennent des aliments transformés. 70% des sucres sont ajoutés et cachés», indique la revue. La lecture du dossier est anxiogène, mais elle vise aussi à donner des armes et des clés au consommateur en rapprochant chaque produit d'une série d'études internationales. Au chapitre additifs, 60 millions de consommateurs publie une liste de 50 produits à proscrire, du E102 au E951. Au rayon viande, la revue détaille le «mécanisme pernicieux» du «trop de fer». En résumé, la revue préconise pas plus de 500 grammes de viande rouge par semaine.

Les industriels protestent

La revue débusque aussi des graisses cachées dans les céréales des enfants, qualifiées de «bombes de graisses», ainsi que les barres de céréales, les pâtes feuilletées, et, plus surprenant, les poêlées de légumes de Bonduelle ou Picard qui doivent être utilisées sans ajouter de matières grasses. La plus grande déception vient des yaourts. Les grandes marques incorporent des additifs en quantité dans les mélanges de fruits qui parfument les desserts lactés: neuf additifs dans le yaourt Carrefour aux fruits recette crémeuse, sept dans le Taillefine aux fraises, et 12 dans le panier de Yoplait nature sur fruits.

Mise en cause, l'Ania, une association française qui représente 17 000 entreprises du secteur agroalimentaire, a regretté un dossier qui ne fait selon elle «qu'alimenter les peurs». Il «mélange des études sérieuses avec d'autres qui le sont beaucoup moins», dans le but de «faire douter les consommateurs», alors que le secteur fait «beaucoup d'efforts pour tenir ses engagements afin de parvenir à une alimentation plus sûre, plus saine et plus durable», a indiqué une porte-parole.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fabilux le 12.04.2018 09:56 Report dénoncer ce commentaire

    oui, c est vrai et catastrophique . On nous empoisonne , sans état d'âme, depuis longtemps et nous, pauvres consommateurs, avons finalement "presque" baissé les bras tant la liste des additifs nocifs est longue et qu'il est de plus en plus compliqué pour nous de faire le tri!! J'essaye mais ces additifs sont si nombreux!! la solution ? Ne plus manger , ce qui n'est pas possible . Le premier conseil, je pense, est de cuisiner soi même et ne pas acheter les plats ou boîtes "tout fait" . Pour eux, nous ne sommes que de l'argent, c 'est tout . L'humain, sa santé, pas d'importance .

  • Docteur Carter le 12.04.2018 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Utiliser l appli YUKA et scanner vos produits. Vous pourrez rapidement faire le tri.

  • BusinessWorld le 12.04.2018 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    ''le secteur fait «beaucoup d'efforts pour tenir ses engagements afin de parvenir à une alimentation plus sûre, plus saine et plus durable», a indiqué une porte-parole.'' dans toute cette phrase ce qui est sûre c'est que le mot ''saine'' est de trop mais il le faut bien pour embélir leur mensonge. ce qui est sûre c'est qu'ils utilisent le maximum de produit pour tromper le client et le goût et pour engrenger le maximum d'argent avec un minimum d'investissement...les industriel ne sont pas des "Sacré Coeur" sachant ça, tout est faux et mensonger venant d'eux!!!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 14.04.2018 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    "On nous empoisonne"! Oui mais qui? Qui, autorise cette vente de mal bouffe? Les industriels et les supermarchés vendent leurs produits. En théorie nous avons le choix de nos achats. Mais en pratique nous sommes tous contrains de passer par le supermarché... Si le gouvernement se souciait de la santé de la population, il interdirait la vente de tous les aliments qui contiennent du sucre, du sel caché et des additifs nocifs. Une population malade et obèse c'est bon pour le PIB, pour l'industrie de la bouffe, de la chimie et de la santé.

  • Luxo le 13.04.2018 18:56 Report dénoncer ce commentaire

    Le sucre est une drogue dure!

  • Lollo le 12.04.2018 16:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans ma ville, un magasin bio a fermé ses portes dernièrement .... Un fast-food vient à la place Allez comprendre.... ????

    • manol le 13.04.2018 07:49 Report dénoncer ce commentaire

      Normal !! un hamburger c'est meilleur que quelques graines .

  • nickname le 12.04.2018 16:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors que des millions d'enfants meurent de faim dans le monde, il est difficile de supporter ces commentaires sur notre soi-disante "malbouffe". Tous ces enfants seraient bien contents de se nourrir "mal" comme nous!!! Et avoir notre espérance de vie. C'est un problème de riche encore

    • problème de santé le 13.04.2018 10:13 Report dénoncer ce commentaire

      D'après votre logique, tout le monde devrait être content de manger de la malbouffe???!!! ...

  • nickname le 12.04.2018 15:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que cette malbouffe inseptisée est sans doute responsable d'augmenter sans cesse notre espérance de vie, ce qui constitue un danger à long terme. Il faudrait revenir au naturel même si cela peut comporter des risques sur notre longévité

    • Luxo le 14.04.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

      Vous oubliez que nos enfants sont la première génération a voir leurs espérance de vie diminuer par rapport à leurs parents. Et l'espérance de vie en bonne santé est également en baisse. Combien d'adultes qui se considèrent en bonne santé et même d'enfants ne sont plus capable de courrir ou même marcher 10 km ou parcourir 50 km à vélo?