Projet en France

26 février 2018 13:38; Act: 26.02.2018 14:52 Print

Un igloo synthétique pour protéger les SDF

À Bordeaux, Sanka, SDF depuis 18 ans, se glisse dans un étrange tube blanc pour échapper au froid: cet igloo d'un nouveau genre est testé en liaison avec plusieurs associations.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Le thermomètre affiche -2°C. Sanka, un rasta au visage solaire émerge de la couette, les dreadlocks en bataille. Il roule sa première cigarette et sort de l'igloo, pieds nus. Il se présente: «41 ans, né à Madagascar, naturalisé français, dans la rue depuis 2000». Sanka a pris ses quartiers d'hiver sur une allée proche de la Garonne, à l'abri des regards «et des courants d'air». Son nouveau domicile, baptisé «iglou» par son concepteur: un tunnel fermé de 1,20 m de large sur 2 mètres de long, haut de 90 cm, équipé de minuscules lucarnes et d'un couvercle à chaque bout.

«Ça garde bien la chaleur, c'est sec quand il pleut. Ça fait comme une coque de bateau, t'as plus de place que la tente, tu le démontes vite fait», résume-t-il. «T'as ton p'tit mètre carré, tranquille. Pas comme au centre d'hébergement, là-bas ça daille («ça craint», en argot bordelais)». Bébel, 55 ans, ami de Sanka et lui aussi utilisateur en alternance de ce prototype d'igloo, est globalement satisfait mais propose quelques améliorations: «Faut juste des poches pour les affaires et un trou plus gros pour la lumière».

Léger et facile à transporter

Ce refuge original a été imaginé et fabriqué par Geoffroy de Reynal, un ingénieur bordelais de 26 ans spécialisé dans les énergies renouvelables. Un abri tout aussi écologique qu'isolant. La coque est en polyéthylène standard, un «matériau recyclable à l'infini» selon lui, et l'intérieur est tapissé du sol au plafond d'une feuille d'aluminium qui présente le double avantage de résister au feu et de réfléchir la chaleur humaine. Ce qui permet en théorie de «gagner 15 degrés par rapport à la température extérieure, pour une seule personne».

Dix prototypes sont testés depuis mi-décembre dans l'agglomération bordelaise et dix autres ont fait le voyage en fourgonnette jusqu'à Paris. Dans les prochains jours, qui s'annoncent polaires, ils doivent y être répartis entre différents sans-abris, entre Bois de Vincennes et centre-ville. Geoffroy a imaginé un abri étanche, léger (10kg), facile à fabriquer et à transporter, pour les sans abri nomades comme Sanka. «Plié, l'igloo n'est pas plus encombrant qu'un matelas. Et on réfléchit même à y ajouter des roulettes», précise l'ingénieur.

Une campagne de financement participatif sur Internet lui a permis de collecter 18 000 euros en quelques mois pour acheter les matériaux isolants nécessaires. D'abord sur sa terrasse, puis dans un hangar prêté, il a fabriqué, seul, les dix premiers prototypes, installés en plein air ou dans des squats non chauffés de l'agglomération bordelaise grâce au soutien logistique de Médecins du Monde. Geoffroy réfléchit maintenant à des modules plus grands capables d'accueillir familles et animaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Babyblue le 26.02.2018 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Monsieur pour avoir eu cette idée.

  • arno 57 le 26.02.2018 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour l idee mais on loge des migrants dans des hotels a grand couts de millions et nous ne sommes pas fichu de nous occuper de NOS sans abrits

  • lora le 27.02.2018 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle idée. C’est quand même incompréhensible que dans une société de privilèges certains doivent y vivre.

Les derniers commentaires

  • le sage le 27.02.2018 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée mais le choix du polyéthylène n'est pas optimal car polluant et surtout brûle assez facilement, donc dangereux. J'aurai suggéré du liège ou du chanvre même si c'est plus couteux. .

  • Jean II le 27.02.2018 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @arno57 : Dur mais juste !

  • nimp54 le 27.02.2018 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    l'intelligence au service des plus démunis ... c'est très bien, pour une fois ce n'est pas l'inverse. ça ne remplace pas un vrai toit, dommage qu'on soit obligé d'en arriver là ...

  • lora le 27.02.2018 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle idée. C’est quand même incompréhensible que dans une société de privilèges certains doivent y vivre.

  • aux armes citoyens le 26.02.2018 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    je trouve lamentable ce que l on fait s imposer a certains de nos frères pour privilégier le confort d une minorité

    • Bobo enervant le 26.02.2018 22:24 Report dénoncer ce commentaire

      C est a dire ?