Étude sur l'amour

12 juin 2017 17:01; Act: 12.06.2017 17:45 Print

Lors d'un rencard, mieux vaut poser des questions

Voici comment charmer quelqu'un, au premier rendez-vous: il faut lui poser un maximum de questions. Ainsi, cette personne aura envie de remettre le couvert.

storybild

Ceux qui posent des questions semblent les mieux placés pour avoir droit à un nouveau rendez-vous. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Lors d'un premier rendez-vous, les personnes sont généralement un peu nerveuses, se demandant: «Est-ce que je parle trop? Non, en fait, je parle trop fort. Arrête de rire autant… Mince! Je rêve ou je viens de lui parler de mon ex?!?» Bref, c’est l’angoisse. Parce que si l'homme/la femme plaît, on aimerait bien le revoir.

Une étude de l'Université de Harvard, relayée par The Independent, l'assure: pour augmenter ses chances d’avoir le totem d’immunité du second rencard, il faut poser plein de questions à son interlocuteur. Les chercheurs ont analysé trois séances de speed dating où 110 hommes et femmes avaient quatre minutes pour faire connaissance. Toutes les conversations ont été enregistrées et le nombre de questions posées comptabilisées.

Ensuite, les participants ont dû dire qui ils souhaitaient revoir: les hommes voulaient un deuxième rencard avec plus de la moitié des femmes alors que les femmes ont été séduites par un tiers des hommes. Mais le plus étonnant est que les séducteurs/trices qui ont posé le plus de questions (une quinzaine au total) avaient davantage de chance d’obtenir une nouvelle chance. «Malgré les effets positifs indiscutables engendrés par les questions, les gens ne s’attendent pas à ce qu’elles contribuent à augmenter l’attirance réciproque. Ils semblent ne pas savoir quoi demander ou ils s’inquiètent d’être perçus comme malpolis», précisent les auteurs de la recherche.

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maulert le 13.06.2017 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    pfff on peut poser autant de questions ou bien répondre à autant de questions mais si on ne tombe pas amoureux de l'autre alors cela ne sert à rien du tout

  • 220V le 13.06.2017 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit coup de gégène et on sait tout...

  • miss57 le 14.06.2017 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut rester naturel et tout ce passera bien

Les derniers commentaires

  • miss57 le 14.06.2017 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut rester naturel et tout ce passera bien

  • 220V le 13.06.2017 21:46 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit coup de gégène et on sait tout...

  • lulu le 13.06.2017 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    En amour, il faut s'intéresser à l'autre. Si vous dites, moi je, vous êtes dans l'erreur totale. c'est foutu pour vous.

  • Carina le 13.06.2017 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lui faire subir un vrai interrogatoire, quoi! Manque plus que la lampe de bureau. Ou sinon, parce que la personne passe son temps à répondre aux questions, l'autre ne parle pas d'elle et permet de garder son mystère. D'où l'envie d'un second rencard pour en savoir plus

  • Maulert le 13.06.2017 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    pfff on peut poser autant de questions ou bien répondre à autant de questions mais si on ne tombe pas amoureux de l'autre alors cela ne sert à rien du tout