Vêtements raccords

06 novembre 2017 12:00; Act: 06.11.2017 14:29 Print

Quand les habits se fondent dans le musée

Le photographe autrichien Stefan Draschan s'est rendu dans des expositions et a immortalisé des visiteurs dont le style s’accorde avec le tableau qu’ils regardent.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail

C’est à Berlin, Paris ou Vienne que le photographe autrichien Stefan Draschan, 38 ans, attend patiemment sa proie. «Chasseur d’images» autoproclamé, il guette jusqu’au moment propice. Cet instant où le temps s’arrête, où un couple se forme comme une évidence. L’aventure «People Matching Artworks» (Les gens assortis aux œuvres d’art) a débuté en novembre 2015 et continue d’être alimenté sur le site de l'artiste ou sur Instagram.

Ses clichés sont si réussis, qu’il est difficile de croire qu’il n’y a aucune mise en scène. Il photographie les gens de manière discrète, sans être remarqué: «Je suis un chasseur silencieux, mais pas assoiffé de sang attention. Je suis végétarien», explique-t-il. L’artiste se contente donc d’observer et de patienter. «Beaucoup de choses se passent, il suffit d’être attentif, de regarder autour de soi. J’ai déjà pris environ 500 images pour cette série. Et puis il arrive parfois qu’il ne se passe rien durant un long moment. Mais il faut persévérer».

Stefan n’a pas toujours été photographe. C’est en 2013 qu’il s’est lancé: «En fait, je me suis découvert une passion pour la photographie assez tard. Notamment grâce à mon frère qui m’avait offert un appareil». La ressemblance est le thème de séries précédentes, «Cars matching homes» et «Couples matching». Aujourd’hui, il vit à Paris et écume les institutions culturelles en quête d'une scène à saisir. Sa démarche n'est pas uniquement esthétique. Elle s'inscrit dans un engagement social: «J’aspire simplement à être heureux et à créer des œuvres qui me survivront. Je rêve d’un système économique qui donnerait les mêmes chances à tout le monde, aux minorités. Je crois en l’égalité des sexes».

(L'essentiel/Valentina San Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 06.11.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu ;-)

  • tonton buzz le 06.11.2017 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Superbe, je trouve le résultat très agréable à regarder, bravo

Les derniers commentaires

  • tonton buzz le 06.11.2017 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Superbe, je trouve le résultat très agréable à regarder, bravo

  • Roxio le 06.11.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu ;-)