Tendance de société

20 décembre 2017 20:13; Act: 20.12.2017 20:22 Print

Et vous, souffrez-​​vous également de «selfitis»?

Des chercheurs ont mené une étude sur une tendance de la société, l'abus de selfies, notamment lorsqu'ils sont partagés sur Internet. Cela s'appelle le «selfitis».

storybild

L'étude classe les individus en fonction du nombre de selfies réalisés et publiés dans une journée. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Êtes-vous obsédé par les selfies? Si oui, vous souffrez peut-être de «selfitis». Terme né en 2014, il refait surface aujourd’hui à la suite d’une étude réalisée par l’université de Nottingham Trent au Royaume-Uni et la Thiagarajar School of Managment en Inde. Les chercheurs ont établi trois degrés d’addiction: à risque (prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour sans les poster sur les réseaux), sévère (prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour et toutes les poster sur les réseaux) et chronique (une envie incontrôlable de prendre des photos de soi-même tout au long de la journée, et les poster ensuite sur les réseaux plus de six fois par jour).

Les chercheurs ont d’abord créé des groupes de discussions avec 200 participants pour déterminer les facteurs qui conduisent à ce trouble du comportement. Puis, ils ont testé une échelle (une série de 20 affirmations) allant de 0 à 100, sur 400 participants. Les résultats montrent que les personnes souffrant de «selfitis» étaient à la recherche d’attention. «Elles ont très peu confiance en elles et essaient de s’intégrer au groupe de leurs pairs, explique le chercheur Janarthanan Balakrishnan à The Independent. Ils peuvent manifester des symptômes similaires à d'autres comportements potentiellement addictifs.»

Donc, pour espérer améliorer leur position sociale et se sentir membres d’un groupe, ces personnes affichent constamment des images d’elles-mêmes. À ce jour, il n’existe pas de cure mais on pourrait commencer par poser notre smartphone et vivre le moment présent, ce serait un bon début.

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Taxman le 21.12.2017 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne poste pas de selfies, car je suis moche ;-D

  • Fausses croyances individualistes le 21.12.2017 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je hais les selfies!! Cette preuve accablante de l'individualisme régnant et profond, masqué par ce fake numérique que sont les réseaux "sociaux"! Car ils portent vraiment très mal leur nom, ce sont en fait des réseaux de glorification de l'individu. Le sujet, c'est vous et votre vie, vous devenez donc acteur et héro de votre propre existence et, plus vous l'exposerez, plus la société vous montrera sa reconnaissance. Vous avez donc besoin des autres pour glorifier votre propre personne et, soi-disant, vous sentir bien et aimé... Fausse gloire et vrai désespoir, cà c'est sûr par contre!

  • Maladie contagieuse le 20.12.2017 21:17 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai une amie, pourtant adorable et adulte, mais constamment sur Facebook avec des selfies. Oui, posons notre smartphone, cela ferait du bien à tout le monde.

Les derniers commentaires

  • Nadège L le 21.12.2017 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    En fait, moi, je crois que ça vient du manque de sexe. Depuis que je me suis trouvée un second mec, je ne vais plus sur les réseaux sociaux que pendant les heures de travail.

  • Fausses croyances individualistes le 21.12.2017 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je hais les selfies!! Cette preuve accablante de l'individualisme régnant et profond, masqué par ce fake numérique que sont les réseaux "sociaux"! Car ils portent vraiment très mal leur nom, ce sont en fait des réseaux de glorification de l'individu. Le sujet, c'est vous et votre vie, vous devenez donc acteur et héro de votre propre existence et, plus vous l'exposerez, plus la société vous montrera sa reconnaissance. Vous avez donc besoin des autres pour glorifier votre propre personne et, soi-disant, vous sentir bien et aimé... Fausse gloire et vrai désespoir, cà c'est sûr par contre!

    • Benoit H le 21.12.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

      Les réseaux sociaux sont des réseaux désocialisants.

    • Egaalwaat le 21.12.2017 14:10 Report dénoncer ce commentaire

      et ceux qui gèrent ces réseaux se réjouissent de vos informations privées que vous partagez aussi volontairement avec eux...

  • Null le 21.12.2017 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    ! Non je ne fais pas selfies, pas besoin de faire cela.

  • Taxman le 21.12.2017 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne poste pas de selfies, car je suis moche ;-D

    • complex le 21.12.2017 12:12 Report dénoncer ce commentaire

      la beauté est à l'intérieur

    • M. Manu M le 21.12.2017 13:31 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas grâve, du moment que tu paies tes impots.

    • Taxman le 21.12.2017 14:29 Report dénoncer ce commentaire

      @ Manu M. C'est le cas ;-D @Complex: Au fait j'ai le corps d'un dieu...malheureusement c'est celui de Buddha

  • etmonboulecdupoulet le 20.12.2017 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    Non ca va