Nouveau genre

27 novembre 2017 17:31; Act: 27.11.2017 17:47 Print

Ces filles prennent la pose en étant affalées

Après l’engouement médiatique pour le «manspreading», c’est au tour des filles de poser les jambes à 180 degrés. Sur Instagram, elles sont plusieurs à le faire.

Voir le diaporama en grand »

Tout le monde s'est déjà retrouvé à côté d'un homme qui prenait toute la place en écartant allègrement ses cuisses pour étendre ses jambes. Cette (sale) manie a un nom: le «manspreading». Un mix entre le mot «homme» et le verbe «s’étendre» en anglais. Que ce soit à l’arrêt de bus, dans le métro ou même entre potes dans un bar, cette situation tout à fait agaçante est universelle. Tellement universelle que les nanas aussi ont décidé de s’y mettre.

Même les tops les plus en vogue s’affichent les jambes ouvertes sur Instagram. De Winnie Harlow à Emrata en passant par Gigi Hadid ou encore Elsa Hosk, elles ne jurent que par cette posture dite masculine. Et ce, sans modération aucune. Que ce soit pour des campagnes de pub, dans l’avion, en voiture ou au café du coin, les filles s'affalent partout, tout le temps.

Le mythe selon lequel une demoiselle ne peut se permettre de se tenir de la sorte sous peine d’avoir l’air vulgaire semble oublié. Bien au contraire, elles sont au top du style tout en étant confortablement affalées.

(L'essentiel/Valentina San Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Aldo le 28.11.2017 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi le féminisme c'est une femme qui sait jouer de son charme, qui croise les jambes quand ça l'arrange (genre à la Sharon Stone) ... et qui est ceinture noire de karate, experte en krav maga, histoire de remettre le mec à sa place le cas échéant (ça évite de déranger la police et d'enrichir les avocats).

  • Mem. le 28.11.2017 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    A quand quelque chose d'intelligent et constructif de la part de ces féministes...

  • Kappa le 28.11.2017 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Très beau combat. vous avez tout à fait compris ce qu'est le féminisme. les femmes en Afrique ou dans les pays musulmans doivent être fières de vous. Grâce à votre combat elles vont désormais pouvoir faire du manspreading! Bravo

Les derniers commentaires

  • Aldo le 28.11.2017 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi le féminisme c'est une femme qui sait jouer de son charme, qui croise les jambes quand ça l'arrange (genre à la Sharon Stone) ... et qui est ceinture noire de karate, experte en krav maga, histoire de remettre le mec à sa place le cas échéant (ça évite de déranger la police et d'enrichir les avocats).

  • Mem. le 28.11.2017 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    A quand quelque chose d'intelligent et constructif de la part de ces féministes...

  • Homme le 28.11.2017 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je déteste le manspreading dans le bus, pas pour la vulgarité, mais parce qu'on occupe une partie de ma place.

  • Maniac le 28.11.2017 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    Expliquez moi en quoi est-ce une sale manie entre potes ?

  • Kappa le 28.11.2017 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Très beau combat. vous avez tout à fait compris ce qu'est le féminisme. les femmes en Afrique ou dans les pays musulmans doivent être fières de vous. Grâce à votre combat elles vont désormais pouvoir faire du manspreading! Bravo