À Bethléem

20 mars 2017 18:48; Act: 21.03.2017 12:14 Print

L'hôtel Banksy offre «la pire vue au monde»

L'hôtel de Bethléem décoré par Banksy, dont les chambres donnent sur le mur de séparation construit par Israël en Cisjordanie occupée, accueillait lundi ses premiers clients.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le «Walled Off Hotel» offre «la pire vue d'hôtel au monde», selon Banksy. Il est situé à seulement quatre mètres du mur et ses neuf chambres sont orientées vers lui. Les prix varient de 30 dollars pour une place dans un lit superposé à 965 dollars par nuit pour la suite présidentielle. Les clients doivent déposer une caution de 1 000 dollars pour éviter les vols des dizaines d’œuvres de Banksy disséminées dans l'établissement.

Elles ont été données au profit de la communauté locale, indique le site de l'hôtel. «Nous attendons (lundi) des clients de six pays différents», explique son directeur, Wissam Salsaa, qui assure que l'hôtel affiche déjà pratiquement complet pour les trois prochains mois. Selon lui, l'établissement va permettre de «faire entendre la voix des Palestiniens».

Célèbres motifs détournés

L'artiste, qui entretient le mystère sur son identité, n'était pas présent lundi. Le «Walled Off Hotel» est à l'image de l’œuvre de Banksy, transfigurant la réalité avec poésie et une fausse naïveté. Sa dénomination joue sur le nom d'une chaîne d'hôtel de luxe (Waldorf) et les mots «walled off» en anglais («muré», «cloisonné»).

Dans un ancien immeuble résidentiel vidé de ses occupants, Banksy a reconstitué avec son équipe un hôtel à l'intérieur un peu suranné, s'amusant à détourner des motifs célèbres pour la décoration. Au-dessus d'un des lits, un soldat israélien et un manifestant palestinien se livrent à une bataille d'oreillers. Dans la suite présidentielle, un jacuzzi est alimenté par un ballon d'eau ressemblant à ceux installés sur les maisons de nombreux Palestiniens.

Les conflits, le mur et les Territoires palestiniens sont une source d'inspiration pour Banksy, rendu célèbre par ses peintures anonymes au pochoir dans l'espace public. Une grande partie de la ville de Bethléem vit à l'ombre des blocs de béton de plusieurs mètres de haut qui forment, à cet endroit, le mur de séparation. Situé à 85% en Cisjordanie, il est pour les Palestiniens l'un des symboles les plus honnis de l'occupation israélienne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacqueline le 21.03.2017 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Question de goût mais je préfère encore le mur à l'extérieur que la déco intérieure ...

Les derniers commentaires

  • Jacqueline le 21.03.2017 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Question de goût mais je préfère encore le mur à l'extérieur que la déco intérieure ...

    • c moi le 21.03.2017 09:22 Report dénoncer ce commentaire

      Alors là c'est vraiment une question de gout c clair......

    • 100% agree le 21.03.2017 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      J'irais même plus loin en parlant de mauvais goût pour la déco de l'hôtel. C'est juste glauque.