30 juin 2018 12:54; Act: 02.07.2018 13:32 Print

Le mouvement body positive favorise l’obésité

Selon une étude, le mouvement body positive encouragerait les femmes à banaliser voire nier leurs problèmes de poids.

storybild

Le mouvement body positive pourrait avoir un contre-effet négatif.

Sur ce sujet

Ashley Graham Candice Huffine ou encore Iskra Lawrence sont devenues des icônes rondes. Ces mannequins grandes tailles ont contribué au mouvement body positive. Le but étant d’accepter ses rondeurs et même de les mettre en avant. Le monde de la mode s’est d’ailleurs réapproprié cette tendance. De plus en plus de marques proposent aujourd’hui des pièces plus amples. Dernièrement, H&M a annoncé vouloir revoir ses tailles en Grande-Bretagne et aux États-Unis, après que beaucoup de clientes se sont plaintes de vêtement souvent trop étroits. Mais refuser les standards de beauté stricts qu’impose la société et tenter de s’assumer comme on est n’a pas que de bons côtés.

Les chercheurs d'une nouvelle étude publiée dans le Obesity Journal ont découvert en quoi c’était problématique. Bien que le mouvement Body Positive soit un moyen d’avoir plus confiance en soi, il encourage aussi que le surpoids. L’obésité est normalisée et les risques pour la santé minimisés. À l’ère de la malbouffe, cette étude démontre que de plus en plus d’individus ne perçoivent absolument pas qu'ils ont un problème de poids. L'enquête, menée auprès de 23 000 adultes en Grande-Bretagne entre 1997 et 2015, a révélé que le pourcentage de femmes en surpoids qui ne pensent pas l'être est passé de 24,5% à 30,6%. Chez les hommes, il est passé de 48,4% à 57%.

Puisque les personnes en surpoids ne perçoivent pas le problème, elles sont donc tout à fait incapables de trouver des solutions, conclut l'étude. D’ailleurs, les chercheurs ont démontré que parmi les sondés qui se considéraient comme étant parfaitement normaux, 85% n’avaient jamais tenté de faire un régime. Outre les effets pervers qu'il peut engendrer au niveau individuel, le mouvement pourrait aussi aggraver les coûts de la santé. «Parce que plus d'un adulte sur quatre souffre d'obésité au Royaume-Uni, cette erreur de jugement pourrait devenir particulièrement coûteuse du fait de la prise en charge, par la société, des problèmes liés à cette maladie», affirment les chercheurs.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HarleyGirl le 30.06.2018 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi cette étude ! Le body positive ne favorise pas l'obésité mais permet de ne plus se sentir mal parce qu'on ne ressemble pas aux photos retouchées des magazines. Personne ne "rêve" d'être gros pour participer à ce mouvement. Pour être en bonne santé aujourd'hui il faut être très mince, sportif, ne pas fumer, ne pas boire, ne pas s'exposer au soleil, manger sainement, éviter tout ce qui est sucré ...bref être mort ou presque !

  • torolkozo le 30.06.2018 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En fait @HarleyGirl a raison car toutes les femmes ne doivent pas être anorexiques comme les mannequins ou les starlettes mais l'autre extrême n'est pas bon non plus, chacun doit trouver son bon équilibre !!!

  • la saucisse le 30.06.2018 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le plus important dans la vie c'est d'être heureux . le reste est superflu

Les derniers commentaires

  • Lulu le 02.07.2018 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire du sport régulièrement et limiter vraiment le sucre, et ce avant la puberté, voilà la solution. Tout le reste c’est de la poudre aux yeux

  • Aspergien le 02.07.2018 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ne mangez plus de sucre ou des produits animaux et vous allez fondre comme du beurre. Il y a partout du sucre dans les produits préfabriqués, quel drogue! Bougez bougez...Je mange donc je suis, une asperge :)

  • Jack Vincennes le 02.07.2018 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Dans la plupart des cas le sport pourrait être La solution, le vrai problème c'est la paresse et le manque de gout pour l'effort.

    • dieux le 02.07.2018 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      C'est la volonté j'ai plus du tout le goût de rien foutre e la journée....

  • Fantomette le 02.07.2018 12:08 Report dénoncer ce commentaire

    .... pour celles/ceux qui sont vraiment intéressé(e)s, le nom du livre est 'Code obésité'

  • Fantomette le 02.07.2018 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    A toutes et tous, obèses ou non, je vous conseille de lire le livre très intéressant et instructif du Dr Jason Fung, néphrologue et fondateur de la Intensive Dietary Management Clinic dans l'Ontario qui propose des soins ciblés pour le traitement de l'obésité et le diabète du type2. Il explique et démontre clairement les raisons de l'obésité, pourquoi les régimes sont contre indiqués et propose des solutions simples qui fonctionnent.