Pâte à base de colle

03 décembre 2017 12:59; Act: 04.12.2017 12:47 Print

Le «slime» fait un retour en force chez les jeunes

Le «slime», la pâte élastique et visqueuse que fabriquent les enfants à base de la presque centenaire colle blanche «Cléopâtre», est de retour!

#slime #sweetdeco

Une publication partagée par SLIME (@kpsweetdeco) le

Ce nouveau succès a fait bondir l'activité du fabricant de la célèbre colle, installé près de Tours. Dans le hall de l'entreprise, le parfum entêtant d'amande enivre et ramène immédiatement à l'enfance. Sur une vieille affiche, on peut lire: «Cléopâtre 1re de la classe depuis 1930». Référence à cette colle qui a accompagné de nombreuses générations d'écoliers. Des petits pots blancs avec leurs capuchons orange équipés d'une spatule sont soigneusement rangés sur des étagères. Ils font toujours partie des produits phares de la marque.

Mais depuis peu, ils partagent la vedette avec les kits de fabrication de slime, aux titres évocateurs: «Morve de licorne», «Cerveau de Martien» ou encore «Crotte de nez de vache». «Pour faire le slime, il faut de la colle, type à bois blanche ou transparente, à base d'alcool polyvinylique, et de l'eau. On les mélange avec une solution contenant du borax, appelée aussi "produit magique", mais ça peut être de la lessive ou des solutions pour nettoyer les lentilles optiques. On peut ajouter des colorants, voire des paillettes», explique Alexandre Marionnet, directeur de Cléopâtre.

La fameuse pâte gélatineuse avait connu son heure de gloire en 1984 avec le film Ghostbusters (SOS Fantômes), d'où est tiré son nom, dérivé d'un des fantômes du film, «Slimer». Elle est revenue sur le devant de la scène aux États-Unis dès novembre 2016 grâce à des vidéos postées sur YouTube par des pré-adolescents fiers de leur création. Début 2017, les jeunes Français s'y mettent à leur tour, et, depuis février, le phénomène ne faiblit pas. «Nous l'avons assez vite accompagné, ce qui nous a permis finalement de nous l'approprier. Dans la tête des utilisateurs, qui sont majoritairement collégiens, le slime est associé à Cléopâtre, la colle qu'ils utilisent depuis le début de leur scolarité», analyse Alexandre Marionnet.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lea le 03.12.2017 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une belle cochonnerie pour les gosses !!!! Plein de colorant que les enfants tripotent avec leurs mains sans arrêt

  • Zen le 04.12.2017 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle devient vite vert sale c'est dire les saletés qu'elle récupère au passage. En plus c'est un milieu humide idéal pour le développement des bactéries.

Les derniers commentaires

  • Zen le 04.12.2017 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle devient vite vert sale c'est dire les saletés qu'elle récupère au passage. En plus c'est un milieu humide idéal pour le développement des bactéries.

  • lea le 03.12.2017 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une belle cochonnerie pour les gosses !!!! Plein de colorant que les enfants tripotent avec leurs mains sans arrêt