Nouvelle initiative

04 novembre 2016 13:52; Act: 04.11.2016 13:52 Print

Les «Parisculteurs» occupent les toits de Paris

425 tonnes de fruits et légumes, 95 kg de miel et 8 000 litres de bière seront produits chaque année à Paris grâce à l'opération de végétalisation «Parisculteurs».

Sur ce sujet
Une faute?

Un total de 33 projets, sur 144 reçus, ont été sélectionnés pour occuper quelque 5,5 hectares sur les toits, terrasses, marches, voire parkings mis à disposition, pour 13 d'entre eux, par la Ville de Paris, et pour 20 par des partenaires (bailleurs sociaux, RATP, entreprises privées, etc.). L'opération «Parisculteurs», dont cette première tranche a été lancée en avril dernier, fait partie d'une série d'initiatives de la Ville de Paris pour offrir à la culture, d'ici à 2020, 100 hectares dont 30 dédiés à l'agriculture urbaine dans la capitale.

Il s'agit de «relever le défi climatique et alimentaire, et la végétalisation comme l'agriculture urbaine sont une des solutions», a déclaré Pénélope Komites, adjointe aux Espaces verts de la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), qui dévoilait les lauréats de cet appel à projets. Les projets sélectionnés, comme demandé, proposent des techniques variées de culture (aquaponie, hydroponie, permaculture, culture en bac, champignonnière, etc.).

Création de 50 emplois en insertion

Le plus majestueux, de 5 000 m2, surplombera quatre toits-terrasses de l'Opéra-Bastille où seront créées une ferme maraîchère et une houblonnière. Une brasserie sera installée pour fabriquer de la bière sur le site. D'autres espaces au contraire dépassent à peine les 130 m2 comme une «ferme de la Bourse» sur un toit du IIe arrondissement, où seront cultivés légumes, fruits et aromates. L'établissement universitaire du Campus des Cordeliers dans le Ve produira du miel, du houblon et des légumes, dont les paniers seront distribués aux étudiants.

Sur les 730 m2 de toit de la médiathèque Françoise-Sagan (Xe), la production sera consommée sur place, dans un bar-restaurant. Le réservoir de Grenelle (XVe), avec ses deux bassins, produira légumes et poissons d'eau douce, tandis que le parking Raymond-Queneau (XVIIIe) se transformera en champignonnière avec champignons sur marc de café. Les mises en culture vont démarrer début 2017. La Ville donne 2,5 millions d'euros pour adapter les bâtis (étanchéité, garde-corps, etc.) et 400 000 euros pour accompagner les projets. Ces derniers permettront par ailleurs la création de 50 emplois en insertion.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pascal le 04.11.2016 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Un conseil a nos amis Parisculteurs, laissez tomber la bière ;-)

  • durant le 04.11.2016 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    quand on voit comment cette ville est polluée, je doute de la qualité des produits qui y poussent

  • Arabesque le 05.11.2016 04:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne initiative... comparé aux champs de céréales au long de nos autoroutes, je ne sais pas quels produits sont le plus pollués... surtout que justement, plus il y a de plantations dans une ville, plus ça aide au depolluement... ce qu'on mange tous les jours avec tous les pesticides, arômes artificiels, colorants artificiels, conservateurs etc... si j'ai le choix je préfère les légumes bio des toits de Paris ...

Les derniers commentaires

  • Arabesque le 05.11.2016 04:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne initiative... comparé aux champs de céréales au long de nos autoroutes, je ne sais pas quels produits sont le plus pollués... surtout que justement, plus il y a de plantations dans une ville, plus ça aide au depolluement... ce qu'on mange tous les jours avec tous les pesticides, arômes artificiels, colorants artificiels, conservateurs etc... si j'ai le choix je préfère les légumes bio des toits de Paris ...

  • durant le 04.11.2016 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    quand on voit comment cette ville est polluée, je doute de la qualité des produits qui y poussent

    • Truand le 04.11.2016 16:58 Report dénoncer ce commentaire

      @ Durant : vous êtes toujours sur de la qualité et de la provenance des produits que vous consommez ?

  • Pascal le 04.11.2016 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Un conseil a nos amis Parisculteurs, laissez tomber la bière ;-)