Bon appétit!

20 février 2018 07:03; Act: 20.02.2018 09:26 Print

Les trois quarts des fruits contiennent des pesticides

Une étude menée par une ONG française a conclu à la présence massive de pesticides dans les fruits et les légumes. Les raisins et le céleri sont les plus touchés.

storybild

Les légumes et les fruits mis en vente ont été passés au crible. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Près des trois quarts des fruits et 41% des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables, selon un rapport publié mardi, par l'ONG Générations futures. L'association, qui milite contre les pesticides, se base sur des données françaises de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la période 2012-2016 et a retenu 19 fruits et 33 légumes pour lesquels les échantillons étaient représentatifs.

«Pour les fruits, nous avons pu constater, en moyenne, la présence de résidus de pesticides quantifiés dans 72,6% des échantillons analysés», selon un communiqué. Dans 2,7% des cas, ces résidus étaient supérieurs aux limites autorisées. En moyenne, 89% des échantillons de raisins présentaient des marques de pesticides, 88,4% pour des clémentines ou mandarines et 87,7% des cerises. Concernant les dépassements des limites maximales, ils concernent avant tout les cerises (6,6% des échantillons) et les mangues ou papayes (4,8%).

Dans le cas des légumes, 41,1% avaient des traces de pesticides et 3,5% des échantillons montraient des résidus supérieurs aux limites maximales. Les échantillons de céleri branche sont ceux présentant les traces les plus importantes de pesticides (84,6%), devant les herbes fraîches (74,5%) et les endives (72,7%). Les données portent uniquement sur les résidus quantifiés et pas sur les résidus détectés mais non quantifiables, ce qui fait dire à Générations futures que «les résultats présentés ignorent une partie des résidus réellement présents».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Onnefaitrien le 20.02.2018 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    Quel scoop ! Cela fait 40 ans que cela dure sans jamais les interdire. L argent plus fort que la santé. Étant petit j allais en vacances dans un domaine viticole. Vu la quantité de produit dangereux mis sur les raisins je plaignait déjà les buveurs de vin.....

  • luxo le 20.02.2018 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La raison ?!! Les gens qui veulent manger des asperges en décembre ou des fraises en février. Quand on aura compris qu’il faut manger de saison, pas besoin de tous ces pesticides.

  • Dr Maboule le 20.02.2018 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Pesticide dans les fruits et légumes. Antibiotique dans la viande et le poisson Rassurez vous, Bayer et autre vont nous aider....

Les derniers commentaires

  • Petite voix le 21.02.2018 07:30 Report dénoncer ce commentaire

    5 fruits et légumes par jour ça craint ...

  • taratata le 21.02.2018 02:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste envie de pleurer ..tous ces pesticides nous tuent tous

  • FMST le 20.02.2018 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne commente même plus ce genre d'article. On est allé trop loin, c'est foutu, on va tous crever la bouche ouverte.

  • georgette le 20.02.2018 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manger des bananes

    • FMST le 20.02.2018 22:30 Report dénoncer ce commentaire

      Ridicule, c'est pareil sur une banane que sur une orange!

  • nico le 20.02.2018 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bio ne signifie pas «sans pesticide», mais traité avec des pesticides bio qui ne sont pas moins dangereux pour la santé. le but du pesticide étant de tuer des insecte sa reste du poison