Turquie

09 novembre 2017 12:23; Act: 09.11.2017 12:47 Print

Un «saut de l'extrême» de la Tour de Galata

Une icône du «base jump» s'est élancée avec succès du haut de la Dame de pierre d'Istanbul. Cette opération visait à promouvoir le tourisme.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Un sportif turc de l'extrême a effectué jeudi un impressionnant saut en parachute du haut de la Tour de Galata, emblématique monument de la rive européenne d'Istanbul plus habitué à servir de perchoir aux mouettes de la Corne d'Or.

Après une vertigineuse chute de 36 m depuis la terrasse circulaire de la tour et un atterrissage mouvementé, mais réussi, Cengiz Kocak, âgé de 44 ans, est devenu la première personne de l'époque contemporaine à s'élancer avec succès du haut de la Dame de pierre.

Une fois au pied de la tour, Kocak a fait part de son soulagement. «D'habitude, je ne suis pas très nerveux avant un saut. Mais cette fois, je n'en ai pas dormi de la nuit», a raconté le casse-cou, devant une foule de badauds.

Icône du «base jump»

Kocak s'est initié au saut dans l'armée turque et est devenu une icône du «base jump», un sport qui consiste à s'élancer du haut d'un point fixe avec un parachute ou une combinaison ailée.

La Tour de Galata «est un endroit que j'ai en tête depuis mon enfance», a déclaré le sportif, ajoutant qu'il aimerait un jour sauter de nouveau depuis cet endroit et planer jusqu'à la rive asiatique du Bosphore pour rendre hommage à un pionnier de l'aviation qui aurait effectué un pareil vol plané au XVIIe siècle.

Promouvoir le tourisme

Plus haute construction de la ville lorsqu'elle a vu le jour, en 1348, la Tour de Galata, érigée par les Génois, a été utilisée par les militaires pour surveiller le trafic maritime, puis a servi de poste d'observation pour repérer et signaler les incendies.

Elle offre depuis son sommet une vue panoramique de l'ancienne capitale ottomane et attire aujourd'hui de nombreux touristes avides de photos des eaux scintillantes du Bosphore et des innombrables mosquées de la Corne d'Or.

L'événement de jeudi, soutenu par le ministère turc de la Culture et la municipalité d'Istanbul, vise à promouvoir les sports extrêmes et le tourisme en Turquie.

Le même saut vu d'en bas:



(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phoenix le 09.11.2017 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    S'ils veulent promouvoir le tourisme, qu'ils commencent déjà par changer de Président !

Les derniers commentaires

  • Phoenix le 09.11.2017 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    S'ils veulent promouvoir le tourisme, qu'ils commencent déjà par changer de Président !

    • kizilbas le 09.11.2017 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      tres bien dit