Pollution lumineuse

12 mars 2017 12:33; Act: 13.03.2017 14:37 Print

À peine né, l'astro-​​tourisme est déjà menacé

La nuit noire nécessaire à l'observation des étoiles se fait de plus en plus difficile à trouver du fait de la pollution lumineuse, déplore-t-on au salon du tourisme de Berlin.

storybild

L'astrotourisme a le vent en poupe, des agences le proposent. Mais la pollution pourrait entraver le phénomène. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'astro-tourisme fait l'objet d'une demande croissante. Beaucoup d'agences de voyage proposent cette activité», note Andreas Hänel, astronome et directeur du planétarium d'Osnabrück, en Allemagne, à l'occasion du salon de tourisme de Berlin ITB. Trouver un endroit suffisamment obscur pour véritablement pouvoir contempler l'espace infini est devenu à lui seul un argument touristique valorisant des parcs dédiés ayant le label de «réserve de ciel étoilé en Europe, en Amérique du Nord ou encore en Iran ou dans les déserts africains».

«Cela a commencé au sein du marché iranien lui-même, car nous avons un vaste désert avec de grands espaces d'obscurité», a expliqué Keyvan Lankarani, du voyagiste iranien Land of turquoise domes tour and travel company. Ces dernières années a aussi vu l'essor de ce qu'Andreas Hänel appelle «l'astro-tourisme événementiel», avec en tête les aurores boréales. Au salon ITB, la brochure du Yukon, dans le nord du Canada, fait miroiter un moment «que vous n'oublierez jamais», quand de mouvantes traînées vertes envahiront le ciel.

Le nord de la Norvège aussi en fait un de ses premiers arguments de vente. La ville de Tromso voit ainsi le nombre de visiteurs exploser d'année en année. Et chaque photo d'aurore boréale postée sur les réseaux sociaux ne fait que gonfler l'intérêt pour la région. En 2017, le principal événement d'astro-tourisme attendu est l'éclipse totale de soleil du 21 août, qui ne s'observera que le long d'un arc traversant en diagonale les États-Unis. «Personne ne sait combien de touristes vont venir, les estimations allant de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions, mais il semble que cela sera un gros événement», anticipe l'astronome d'Osnabrück.

La pollution lumineuse, une contrainte

Mais Ellen Kachel, responsable marketing du comité de tourisme en Norvège, considère que pour respecter la nature sur laquelle il se base, l'astro-tourisme ne peut continuer à croître à ce rythme et va devoir trouver «un point d'équilibre». Pouvoir observer les étoiles nécessite une lutte ardue contre une pollution lumineuse de plus en plus envahissante, mettant aussi en péril la vie animale nocturne, soulignent les défenseurs du ciel noir.

«Beaucoup d'Européens n'ont jamais bien vu la Voie lactée», pointe l'astronome Harald Bardenhagen. Il estime que si la pollution lumineuse augmente au même rythme, les étoiles pourraient ne même plus être visibles en 2024. Nancy Richardson se souvient d'un visiteur originaire d'une métropole chinoise polluée qui a eu les larmes aux yeux, quand il a pu découvrir la Voie lactée dans la nuit noire de l'Idaho. S'il a sa magie, l'astro-tourisme a aussi ses contraintes. Rester éveillé tard, attendre dans le froid et savoir accepter les caprices de la nature. «On ne peut jamais rien garantir. C'est pourquoi nous ne promettons rien», souligne Ellen Kachel. L'aurore boréale «est une diva».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Francky le 13.03.2017 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    voir une aurore boréal reste dans ma todolist

  • Roudeleiw le 14.03.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu la chance d'aller quelques nuits dans un région isolée d'Afrique, le ciel étoilé et la voie lactée est une des choses les plus époustouflante que j'ai vue. On a l'impression de voyager dans l'espace.

Les derniers commentaires

  • Roudeleiw le 14.03.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai eu la chance d'aller quelques nuits dans un région isolée d'Afrique, le ciel étoilé et la voie lactée est une des choses les plus époustouflante que j'ai vue. On a l'impression de voyager dans l'espace.

  • Francky le 13.03.2017 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    voir une aurore boréal reste dans ma todolist