Gastronomie

01 février 2019 14:06; Act: 01.02.2019 14:51 Print

Avez-​​vous déjà goûté le bœuf «wagyu» japonais?

Institution au Japon, le bœuf «wagyu» est connu pour la marbrure et la tendresse de sa viande. Il est maintenant de plus en plus prisé à l'étranger.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Au Japon, le boeuf «wagyu» est une institution et les autorités ont décidé de miser sur le marché international face aux maigres perspectives de croissance dans un archipel vieillissant. Longtemps, le gouvernement a négligé l'étranger, laissant fleurir les imitations, en particulier de viande australienne - qui domine aujourd'hui -, avant de changer de cap: ces dernières années, la valeur des exportations de boeuf wagyu a bondi de plus de 200%.

Dans un paysage bucolique, à une heure de route de la touristique cité de Takayama connue pour ses maisons traditionnelles en bois, de splendides vaches au pelage noir se prélassent. Elles rentrent dans leur ferme quand vient l'hiver, après avoir passé la belle saison au vert, sur un vaste espace de 250 hectares loué par la municipalité aux agriculteurs. C'est au tour de Yuriko et Hanae de quitter ce havre de paix pour retrouver la chaleur de l'étable et donner naissance à de petits veaux: ils sont le fruit d'un savant accouplement pour préserver la pureté de cette race, qui tire ses origines d'un seul et même taureau né il y a 80 ans.

Interdictions d'importer levées

Pendant 30 mois, les bœufs honorés du label officiel «wagyu» sont bichonnés, grandissant sans stress et sous haute surveillance médicale. Chaque animal est fiché, un système décrit comme unique au monde, et ses origines retracées sur plusieurs générations, jusqu'aux grand-parents voire plus. «L'important est de conserver la lignée car de bons gènes garantissent une viande de qualité», explique Koichi Maruyama, responsable municipal chargé de la section élevage.

«La qualité vient aussi de l'alimentation», extrêmement riche - jusqu'à 10 kg de paille de riz par jour - afin de garantir la marbrure intramusculaire de la viande. «On ne se repose jamais, on s'occupe des bêtes 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365», confie Shuichi Mizobata, rencontré sur les lieux d'une compétition organisée par la préfecture. Face au déclin de la demande intérieure dans les années 2000, le gouvernement a enfin défini en 2013 une stratégie d'exportation. Objectif: vendre 25 milliards de yens (200 millions d'euros) de bœuf en 2019 à l'extérieur du Japon.

Un but qui semble à portée de main: le chiffre de 24,7 milliards a déjà été atteint en 2018, contre seulement 5 milliards six ans plus tôt. Le contexte est propice: plusieurs pays ont levé leur interdiction d'importer du bœuf, qui datait de la maladie de la vache folle, comme Taïwan en 2017, un des plus gros importateurs derrière Singapour, les États-Unis, le Cambodge et Hong Kong.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BBlancM le 01.02.2019 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Franchement ça donne pas envie de bouffer de la viande en ce moment ... je ne fais plus confiance même aux Bouchers !!! Le fric appel le fric ...

  • pape le 02.02.2019 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si j'ai bien compris il s'agit encore d'animaux mal traités puisqu'on leur fait ingurgiter de l'alcool. Ça devrait être interdit ou je me trompe ???

  • Clement le 01.02.2019 17:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mieux j'ai eu la chance de déguster du bœuf de Kobe ( considéré comme la meilleur viande au monde ) au Japon , et c'était tout bonnement incroyable !

Les derniers commentaires

  • PChrisnew le 03.02.2019 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Le bœuf japonais jamais gouté mais le polonais peut être...

  • Quidam le 03.02.2019 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Maltraitance.. scandales sanitaires.. de plus la viande de bœuf est certainement la plus mauvaise pour la santé

    • @Quidam le 03.02.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

      vous pouvez aussi manger des insectes ... mais ne les maltraitez pas svp ...

  • pit le 03.02.2019 01:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention ne confondez pas la via de kobe avec du simple wagyu, tout kobe est wagyu mais le contraire ne vaut pas! C’est le kobe qui peut devenir extremement chere lorsque le wagyu peut provenir de laustralie et autre pays

    • @pit le 03.02.2019 13:00 Report dénoncer ce commentaire

      L'une ou l'autre au prix qu'ils la vendent est plus sympa à regarder en photo que de l'acheter ...

  • Joe le 02.02.2019 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Perso je mange moins de viande. Quand ce n'est pas un scandale avec le poulet, c'est avec le porc. Quand c'est pas le porc c'est le bœuf. Quand c'est pas le bœuf c'est le saumon, et quand ce n'est aucun de ceux là, ce sont les œufs. Donc je mange encore de la viande mais moins qu'avant. De toute façon on en mange trop.

    • @Joe le 03.02.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

      si vous prenez du label rouge, c'est déjà une garantie de qualité et de tracabilité et surtout de controle.

  • pape le 02.02.2019 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si j'ai bien compris il s'agit encore d'animaux mal traités puisqu'on leur fait ingurgiter de l'alcool. Ça devrait être interdit ou je me trompe ???