Seniors

20 février 2018 09:47; Act: 20.02.2018 15:05 Print

Bouger, même un peu, pour vivre plus vieux?

Une étude britannique menée sur une longue période suggère qu'une activité physique, même modeste, réduit le risque de décès chez les hommes âgés.

storybild

Même légère, une activité physique aurait des bienfaits. (photo: Keystone)

Sur ce sujet

Quelques heures par semaine d'activité physique diminueraient le risque de décès chez les hommes âgés, suggère une étude publiée mardi. L'impact serait perceptible même si les efforts sont d'intensité légère et ne durent que quelques minutes à chaque fois. Parue dans le British Journal of Sports Medicine, l'étude montre que chaque demi-heure supplémentaire d'activité légère par jour (petit jardinage en mettant des plantes en pot, promener le chien, etc.) était associée à une réduction de 17% du risque de décès. Comme attendu, une demi-heure supplémentaire d'activité modérée à intense réduit encore plus le risque, de 33%.

«Les directives britanniques et américaines sur l'activité physique ne mentionnent (jusqu'à présent) aucun avantage d'une activité d'intensité légère», indique Barbara Jefferis, une épidémiologiste de l'University College London. «Or, les résultats de l'étude suggèrent que toutes les activités, aussi modestes soient-elles, sont bénéfiques». Les recommandations actuelles préconisent au moins 150 minutes par semaine d'activité physique modérée à vigoureuse durant des périodes d'au moins 10 minutes.

Selon l'étude, qui a suivi près de 1 200 septuagénaires et octogénaires sans maladies cardiaques, seulement 16% d'entre eux ont été capables de se plier à ces séquences d'exercice d'une durée d'au moins dix minutes. Les deux-tiers arrivent, toutefois, à atteindre cette activité recommandée mais en bougeant sur des laps de temps inférieurs à 10 minutes. L'étude s'est concentrée sur 1 181 hommes qui ont porté un appareil qui suit le volume et l'intensité de l'exercice physique, pendant sept jours. Ces hommes, âgés en moyenne de 78 ans, ont ensuite été surveillés pendant cinq ans, au cours desquels 194 d'entre eux sont décédés.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 20.02.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mais de nos jours, le mouvement se limite, trop souvent, aux doigts sur l'écran du Smartphone.

Les derniers commentaires

  • RamBo le 20.02.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mais de nos jours, le mouvement se limite, trop souvent, aux doigts sur l'écran du Smartphone.