Au Brésil

19 novembre 2020 10:00; Act: 19.11.2020 13:41 Print

Ingrid Silva casse les codes en une de «Vogue»

Ingrid Silva pose enceinte en couverture du «Vogue Brésil»: c'est la première fois qu'une ballerine noire brésilienne est ainsi valorisée.

Sur ce sujet
Une faute?

Enceinte, Ingrid Silva pose seins nus avec ses chaussons aux pieds. «Cette couverture est une véritable locomotive à tous points de vue. Je vis une étape incroyable de ma vie qui est celle de la maternité et je me transforme grâce à mes propres découvertes», écrit sur Instagram la danseuse, âgée de 31 ans.

Dans le portrait que lui consacre le magazine, la Brésilienne évoque la conciliation difficile entre grossesse et activité professionnelle ainsi que les complexes et les enjeux de la maternité. Elle se confie également sur son expérience, celle d’être une femme noire dans un milieu conservateur.

Ingrid grandit à Rio de Janeiro. Ce n’est que lorsqu’elle déménage à New York en 2007 pour devenir ballerine professionnelle au Dance Theatre of Harlem qu’elle côtoie des danseurs classiques qui lui ressemblent. «La représentation est importante et vous ne pouvez pas devenir quelqu’un que vous ne voyez pas», explique-t-elle. Elle ajoute: «Les directeurs des compagnies doivent faire le premier pas en engageant des danseurs de couleur pour que la scène ressemble au reste du monde».

«Chacun d’entre eux a un passé différent»

Ingrid Silva a été classée parmi les 100 personnalités noires de moins de 40 ans les plus influentes du monde par le Mipad 2020. Elle a créé EmpowHer New York, une plateforme numérique permettant aux femmes de parler de leurs parcours personnels et professionnels. Elle est également la cofondatrice de Blacks in Ballet dont le but est de promouvoir les danseurs de ballet noirs. «Chacun d’entre eux a un passé différent, un chemin différent, une histoire différente à raconter et c’est ce que nous voulons partager avec le monde», dit-elle.

En février dernier, elle est apparue dans une publicité Nike célébrant le Mois de l’histoire des Noirs aux côtés du danseur Alex Thomas. Cette vidéo (ci-dessous), dont Serena Williams fait la voix off, promeut la diversité dans le monde du sport.

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)