Histoire

18 janvier 2020 12:31; Act: 18.01.2020 12:35 Print

C'est le dessin le plus ancien sur Venise

Une vue de la Cité des Doges a été découverte à l'Université de St Andrews, en Écosse. Le dessin date du 14e siècle.

storybild

En découvrant cette image, l'historienne Sandra Toffolo a réalisé que cette vue de Venise était antérieure à toutes celles de la ville connues. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Une vue de Venise remontant au 14e siècle a été découverte par une chercheuse de l'université écossaise de St Andrews, a annoncé cette dernière dans un communiqué. Ce dessin considéré comme la plus ancienne représentation de la Cité des Doges connue à ce jour. Le dessin, découvert par l'historienne Sandra Toffolo, fait partie d'un manuscrit racontant le voyage de Niccolò da Poggibonsi, un pèlerin italien qui s'est rendu à Jérusalem au cours de la période 1346-1350.

Au cours de son pèlerinage, Poggibonsi est passé par Venise. Sa description de la ville est accompagnée d'un dessin à la plume de Venise où l'on peut voir des églises, des gondoles et des canaux. Le manuscrit, aujourd'hui conservé à la Bibliothèque nationale de Florence, a probablement été réalisé peu après son retour en Italie en 1350.

Fascination

Spécialisée dans l'histoire de Venise à la Renaissance, Sandra Toffolo a découvert l'image en mai dernier au cours de ses recherches à la bibliothèque florentine dans le but de réaliser une monographie sur la cité lacustre à cette époque, précise l'Université de St Andrews.

En découvrant l'image, l'historienne a réalisé que cette vue de Venise est antérieure à toutes celles de la ville connues auparavant, même si des cartes et portulans représentant la ville (cartes de navigation utilisée du 13e au 18e siècle) avaient pu être réalisés antérieurement. La plus ancienne carte de Venise a été réalisée par Fra Paolino, un frère franciscain de Venise, et date d'environ 1330, selon l'université.

«La découverte de cette vue de la ville a de grandes conséquences pour notre connaissance des représentations de Venise, car elle montre que la ville exerçait déjà très tôt une grande fascination sur ses contemporains», explique Mme Toffolo dans le communiqué publié sur le site de St Andrews début janvier.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.