Santé

04 juin 2018 08:52; Act: 04.06.2018 10:56 Print

Cancer: l'aube d'une nouvelle ère sans chimio

Des études affirment que certains cancers, comme le cancer du sein ou du poumon, pourront être traités sans chimiothérapie.

storybild

C'est une avancée majeure: de nombreux patients frappés par un cancer du sein ou du poumon peuvent éviter la chimiothérapie et ses terribles effets secondaires

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux patients frappés par un cancer du sein ou du poumon peuvent éviter la chimiothérapie et ses terribles effets secondaires, selon des études publiées dimanche. Cette avancée majeure devrait bouleverser la façon dont les cancers sont soignés. Jusqu'à 70% des femmes ayant eu un cancer du sein peuvent éviter la chimiothérapie, en fonction des résultats d'un test génétique existant, et se contenter des médicaments hormonaux habituellement prescrits après une opération pour retirer la tumeur, affirme la première étude présentée à la conférence annuelle sur le cancer à Chicago (ASCO).

Actuellement, de nombreuses femmes subissent de la chimiothérapie après l'opération chirurgicale d'ablation de la tumeur, en plus de médicaments d'hormonothérapie, afin d'empêcher le retour éventuel du cancer. Mais l'étude internationale conduite auprès de 10 000 femmes a conclu que le niveau justifiant le recours à la chimiothérapie pouvait être relevé sans risque.

«Faire reculer les thérapies toxiques»

Depuis des années, un test génétique réalisé sur la tumeur permettait de prédire la probabilité de récidive. Ce test donne un score, entre 0 et 100. Jusqu'à présent, la chimiothérapie était conseillée au-dessus de 25. En dessous de 10, elle ne l'était pas. Ce qui posait un dilemme aux femmes situées dans la zone grise, entre 11 et 25. L'étude a montré que pour ces femmes-là, après neuf ans de suivi, la chimiothérapie n'apportait rien. Cela «aura un impact énorme sur les médecins et les patients», dit une coauteur de l'étude, Kathy Albain, cancérologue à l'hôpital Loyola Medicine de Chicago. «Nous allons faire reculer les thérapies toxiques».

Concernant les cancers du poumon, d'autres recherches annoncent une prochaine ère où les patients verront leur tumeur analysée génétiquement. Si certaines mutations sont détectées, un médicament ciblant spécifiquement la tumeur pourra être prescrit. Autrement, le patient pourra dans la majorité des cas recevoir un traitement d'un nouveau type et en plein essor, l'immunothérapie.

Les médicaments d'immunothérapie aident le système immunitaire du patient à faire ce qu'il est censé faire: détecter et attaquer la tumeur. La méthode ne fonctionne cependant pas contre tous les types de cancers et peut provoquer de graves effets secondaires. En quelques mois, grâce à une succession d'essais cliniques, c'est tout le modèle de traitement du cancer du poumon qui a été bouleversé, un changement «extraordinaire», selon un spécialiste.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fred le 04.06.2018 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mince alors... c’est M. Chimio qui va faire la gueule, ça va faire beaucoup moins d’argent dans les poches !!!! Et les gens vont guérir... c’est fou ça !!! ;-) Depuis des années qu’on nous impose la chimio alors que....

  • Ana le 04.06.2018 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour tous ceux qui se posent la question: ces traitement existent déjà - aussi au Luxembourg- que ce soit l‘hormonothérapie ou les différentes immunothérapies qui sont en us davantage pécuniaire que les classiques chimiothérapies !

  • demich le 04.06.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Gardez aussi à l'esprit que l'oncologue décide d'un traitement pour vous en se basant sur des statistiques ....qui sont celle du moment ! Votre vie dépend également de cela .....

Les derniers commentaires

  • rico le 15.07.2018 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour. Comme d’habitude la médecine avance à grands pas pour les gens en bonne santé..

  • ddieux le 05.06.2018 05:31 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une bonne nouvelle pour les vrais malades.

  • Ana le 04.06.2018 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour tous ceux qui se posent la question: ces traitement existent déjà - aussi au Luxembourg- que ce soit l‘hormonothérapie ou les différentes immunothérapies qui sont en us davantage pécuniaire que les classiques chimiothérapies !

  • léa le 04.06.2018 22:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La recherche avance est c'est tant mieux !!!

  • demich le 04.06.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Gardez aussi à l'esprit que l'oncologue décide d'un traitement pour vous en se basant sur des statistiques ....qui sont celle du moment ! Votre vie dépend également de cela .....