Société

02 décembre 2021 14:13; Act: 02.12.2021 14:41 Print

Ces pays célèbrent Noël d'une curieuse façon

De Tokyo à Sydney en passant par Barcelone, le réveillon du 24 décembre ne rime pas toujours avec dinde et foie gras.

storybild

(photo: Getty Images/iStockphoto)

Sur ce sujet
Une faute?

Japon

Les chrétiens ont beau représenter moins de 1% de la population de l’archipel, le 24 décembre est une date clé du calendrier nippon. L’explication ne se trouve pas du côté du père Noël mais du Colonel Sanders, fondateur et icône de Kentucky Fried Chicken (KFC). La chaîne de fast-food américaine a en effet réalisé un coup de maître marketing en créant une tradition de Noël de toutes pièces au Japon, en 1974. La promotion «Kurisumasu ni wa Kentakkii», ou Kentucky pour Noël, propose un menu spécial composé de poulet frit, d’un dessert et de champagne. C'est jour le plus chargé de l’année au Japon pour le restaurateur: 3,6 millions de foyers japonais qui «s’en lèchent les doigts».

Norvège

Les Norvégiens, des flippés du ménage? Pas du tout. S’ils cachent leurs balais dans la nuit du 24 au 25 décembre, c’est par superstition avant tout. Une légende veut que des sorcières se baladent dans les rues à la recherche d’un balai à voler.

Venezuela

À Caracas, c’est en rollers qu’on se rend à la messe le matin de Noël. Une tradition si populaire que les rues de la capitale vénézuélienne sont fermées à la circulation jusqu’à 8 heures. L’origine de cette coutume n’est pas clairement établie mais cela serait une alternative à la descente en luge, impraticable par 25°C. On dit aussi que les enfants attacheraient une corde à leurs orteils et qu’ils la laisseraient pendre à leur fenêtre pour se faire réveiller par les patineurs en route pour la messe.

Espagne

Si votre truc à vous, ce sont les traditions de Noël du genre classique, passez votre chemin. En Catalogne, on creuse une bûche à qui l’on dessine un visage et que l’on coiffe d’un bonnet rouge. Elle est ensuite remplie de bonbons pendant le mois de décembre. Le soir du réveillon, les enfants tapent dessus jusqu’à ce que la bûche «expulse» les douceurs. On vous rassure, une couverture est déposée sur l’arrière-train du «Caga Tió» (littéralement le bonhomme qui fait caca) pour qu’il ait droit à un semblant d’intimité.

Australie

Le 25 décembre, c’est pique-nique et barbecue au soleil. Les Australiens se rassemblent sur les différentes plages du pays pour fêter Noël. Des concours de surf sont aussi organisés. Petite particularité? Tous les participants prennent la vague, déguisés en père Noël.

(L'essentiel/Nina Seddik)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sami le 02.12.2021 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d’une drole de façon mais a leurs facons

Les derniers commentaires

  • sami le 02.12.2021 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d’une drole de façon mais a leurs facons