Bande dessinée

25 octobre 2017 09:00; Act: 24.10.2017 19:01 Print

Corto Maltese fête ses 50 ans en Afrique

Corto Maltese fête ses 50 ans d'existence avec une aventure en Afrique équatoriale, qui est l'œuvre de deux Espagnols, Juan Diez Canales et Ruben Pellejero.

storybild

L’album «Equatoria» arrive deux ans après «Sous le soleil de minuit».

C’est à Venise, en 1911, que l'on retrouve Corto Maltese, l’un des plus célèbres aventuriers de la bande dessinée, en compagnie d’une journaliste du «National Geographic», Aïda Treat. Il est alors sur la piste d’un mystérieux artefact, «Le Miroir du Prêtre Jean». Son enquête va le diriger vers Alexandrie puis Zanzibar. Il y croisera la belle Allemande d’origine somalienne Ferida Schnitzer, et sa chaperonne, l’imposante sœur Lise. Il finira par s’enfoncer dans les jungles d’Afrique équatoriale à la recherche du père de Ferida, un explorateur allemand disparu dans la région.

Corto Maltese fête ses 50 ans avec cette nouvelle aventure signée Juan Diez Canales et Ruben Pellejero. L’album «Equatoria» arrive deux ans après «Sous le soleil de minuit», avec lequel les deux vétérans de la BD espagnole avaient su redonner vie au globe-trotter et capitaine de marine marchande né sous la plume du dessinateur italien Hugo Pratt en 1967. Après un hiatus de deux décennies, dû à la mort d’Hugo Pratt en 1995, la réapparition de Corto Maltese en 2015 fut un tel succès en librairie que les éditeurs promettent bien d’autres albums dans le futur.

La nouvelle aventure de Corto, séduisant marin connu pour sa casquette, ses rouflaquettes et son regard perçant, se déroule en 1911, essentiellement en Afrique centrale. L’album respecte beaucoup des canons définis par Hugo Pratt, comme les pages structurées en quatre bandes horizontales, la présence des mouettes ou la posture du personnage, tanné par ses pérégrinations sur les mers, dans les jungles ou dans des paysages du Grand Nord.

Mais il contient aussi des nouveautés. «Le traitement graphique des femmes, nombreuses dans "Equatoria", est vraiment propre à Ruben Pellejero», explique le scénariste Diaz Canales. «Et la manière d’écrire les dialogues s’approche plus de ce que je faisais dans "Blacksad"», dit-il. «Nous avons voulu allier la fidélité à une certaine esthétique et à notre propre évolution», confirme Ruben Pellejero. Le dessinateur dit ainsi se sentir entre deux eaux: entre le respect pour le personnage créé par Hugo Pratt et sa propre initiative en tant qu’auteur.

• «Corto Maltese T. 14 - Equatoria». Pellejero et Canales. Casterman.

(Denis Berche/L'essentiel avec AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Six C'est vrai le 26.10.2017 05:28 Report dénoncer ce commentaire

    Le Corto de Pratt est un sommet aux niveaux tant graphique que narratif. La version espagnole souffre d'un dessin quelconque. L'élève est très loin d'égaler le maitre

  • Karl le 25.10.2017 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore Corto, mais je préférais avec Hugo....

Les derniers commentaires

  • Six C'est vrai le 26.10.2017 05:28 Report dénoncer ce commentaire

    Le Corto de Pratt est un sommet aux niveaux tant graphique que narratif. La version espagnole souffre d'un dessin quelconque. L'élève est très loin d'égaler le maitre

  • Karl le 25.10.2017 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore Corto, mais je préférais avec Hugo....