Bande dessinée

10 juillet 2013 10:00; Act: 10.07.2013 10:37 Print

Dans les pas de Marcas, flic et aussi franc-​​maçon

Auteurs des thrillers sur la franc-maçonnerie, Éric Giacometti et Jacques Ravenne ont aussi su faire d'Antoine Marcas un véritable héros de BD.

Une faute?

Wolfgang Amadeus Mozart, le président George Washington, le général Pinochet, Voltaire, Louis Armstrong, Duke Ellington, John Wayne, Churchill, Conan Doyle, Kipling, Oscar Wilde..., ils ont tous en commun la franc-maçonnerie. Fondée officiellement en 1717 à Londres, à la taverne L'Oie et le Grill, cette société a essaimé au fil des siècles sur tous les continents. De nos jours, en France, on compte entre 130 000 et 150 000 maçons actifs ou en sommeil, répartis dans une dizaine d'obédiences. La première d'entre elles est le Grand Orient, dont fait partie Antoine Marcas.

Imaginé par Éric Giacometti et Jacques Ravenne, ce dernier est le héros des thrillers à succès sur la franc-maçonnerie publiés chez Fleuve Noir. Immense succès de librairie, les huit romans déjà parus se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires en France, et sont traduits en dix-huit langues. Un personnage atypique et sympathique devenu héros de BD chez Delcourt. Antoine Marcas est commissaire à Paris et maître franc-maçon du Grand Orient. Sa vie de flic l'empêche de voir sa femme aussi souvent qu'elle le souhaiterait et son couple bat de l'aile.

Fervent défenseur de l'idéal de la franc-maçonnerie, il déplore les abus de certains de ses frères qui en ternissent l'image auprès des profanes. C'est d'ailleurs à cause de ces dérives qu'il change de loge au cours de son initiation et se lance dans l'étude de la franc-maçonnerie. Parallèlement à son métier de flic, il écrit des articles et est invité par les loges à parler de ses travaux. Mais il doit aussi mener l'enquête sur deux crimes dont le mode opératoire rappelle l'assassinat d'Hiram, l'architecte légendaire du Temple de Salomon. Cette affaire va entraîner Marcas au cœur d'une rivalité ancestrale opposant l'ordre de Thulé, société occulte nazie, et la franc-maçonnerie.

Dans le diptyque «Le Rituel de l'ombre», il doit faire équipe avec le lieutenant Jade Zewinski, détachée du ministère français de l'Intérieur. Mais leur collaboration commence très difficilement, étant donné l'aversion de Jade pour la franc-maçonnerie. Ils finiront par se serrer les coudes face à Sol, qui dirige la société Thulé de manière arbitraire et tyrannique. Ce dernier n'hésite jamais à faire abattre ses propres membres s'ils ne sont pas extrêmement performants, ou s'il a le moindre doute sur leur dévouement. À ses côtés, Marie-Anne, orpheline recueillie par Sol après le massacre de Kvar en Croatie, en 1992, est son implacable bras armé. À l'instar des romans, chaque enquête en BD dévoile une part de l'histoire, des rites et des spécificités de cette société secrète qui fascine tant. Une excellente série!

Denis Berche