Recherche

28 avril 2018 15:11; Act: 28.04.2018 15:25 Print

Des cerveaux de cochons maintenus en vie

Des chercheurs sont parvenus à maintenir en vie des cellules du cerveau de cochons sans corps pendant plus de 35 heures. Cela pourrait faire avancer la recherche contre le cancer.

storybild

Des cellules du cerveau de cochons décapités ont été maintenus en vie pendant 36 heures.

Sur ce sujet

Des chercheurs aux Etats-Unis ont annoncé avoir réussi à maintenir en vie pendant 36 heures des cellules du cerveau de cochons décapités, tout en reconnaissant les problèmes éthiques posés par ce type de technique, selon la revue américaine MIT Technology Review. L'équipe du neuroscientifique Nenad Sestan, de l'université de Yale aux Etats-Unis, a mené des expériences sur 100 à 200 cerveaux de cochons obtenus auprès d'un abattoir, indique un article publié dans le MIT Technology Review cette semaine, rapportant une présentation de ces travaux par le chercheur le 28 mars lors d'une réunion organisée par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH).

Les chercheurs de Yale soulignent avoir réussi à rétablir la circulation dans ces cerveaux de cochons, en les alimentant en oxygène grâce à un système de pompes et de poches de sang artificiel maintenu à la température du corps. Grâce à ce système, appelé BrainEx, des milliards de cellules de ces cerveaux ont été maintenues en bonne santé et capables d'une activité normale, selon l'article citant la présentation de Nenad Sestan. Rien ne prouve pour autant que ces cerveaux aient retrouvé une forme de conscience, le chercheur lui-même s'étant dit «convaincu» du contraire, selon la même source.

Nombreux problèmes éthiques

Ces travaux n'ont pour le moment pas fait l'objet de publication dans une revue scientifique, précise le chercheur. Ces découvertes pourraient permettre des avancées notamment sur la façon de rétablir la micro-circulation, c'est-à-dire l'oxygénation des petits vaisseaux sanguins, y compris dans le cerveau, poursuit l'article. Elles pourraient offrir aussi des espoirs pour faire avancer la recherche sur les traitements de certains cancers et de la maladie d'Alzheimer. Cette technique pose cependant de nombreux problèmes éthiques, soulevés par Nenad Sestan lui-même, indique le MIT Technology Review.

Au cas où elle serait tentée sur des humains, la personne dont le cerveau serait maintenu en vie garderait-elle notamment des souvenirs, une identité ou des droits? Dans une tribune publiée mercredi dans la revue Nature, 17 chercheurs dont Nenad Sestan ont demandé une réglementation spécifique pour les guider dans leurs expériences sur le cerveau humain.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • stop le 29.04.2018 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca va trop loin ces expériences. A un moment donné faut accepter qu'on ne puisse pas guérir toutes les maladies. La mort fait partie de la vie. A quoi bon prolonger notre espérance de vie si dans le processus on vient à en perdre notre humanité.

  • Paul le 30.04.2018 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le cochon tout est bon!

  • Candice le 30.04.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis sure qu'Harvey peut encore avoir une utilité marginale.

Les derniers commentaires

  • Candice le 30.04.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis sure qu'Harvey peut encore avoir une utilité marginale.

  • Paul le 30.04.2018 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le cochon tout est bon!

  • Fred le 29.04.2018 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils y a beaucoup de maladie qui était incurable dans le passé que maintenant on soigne facilement. et dans le temps la les gens dissait la meme chose que la médecin va trop loin et à la fin il y a eu du résultat positive. alors laisser les chercheurs faire ce qu'il doit être fait.

    • Lucien Lachance le 30.04.2018 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      Certes, mais attention à l'orthographe quand-même!

    • @Fred le 30.04.2018 15:12 Report dénoncer ce commentaire

      elle est aussi allée trop loin, la population mondiale augmente sans cesse, vous trouvez cela normal qu'il y ait plus que 7,5 Milliards d'hommes sur terre sans prédateur réel?

  • stop le 29.04.2018 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca va trop loin ces expériences. A un moment donné faut accepter qu'on ne puisse pas guérir toutes les maladies. La mort fait partie de la vie. A quoi bon prolonger notre espérance de vie si dans le processus on vient à en perdre notre humanité.

    • @stop le 30.04.2018 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      exactement! 100 % de votre avis.