En Écosse

21 avril 2019 21:29; Act: 21.04.2019 21:31 Print

Des empileurs de pierre défient la gravité

Les adeptes du «stone stacking», pratique qui consiste à faire tenir des cailloux en équilibre, étaient réunis en Ecosse ce week-end.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils défient la gravité en empilant les pierres pour construire de stupéfiantes sculptures: ce sont les adeptes du «stone stacking», l'art de faire tenir les pierres en équilibre, réunis ce week-end à Dunbar, sur la côte sud-est de l'Ecosse. «L'empilement de pierres est l'une des formes d'art les plus anciennes» et «peut remonter aux origines de l'humanité», explique à l'AFP James Craig Page, organisateur du championnat d'Europe de «Stone stacking», qui avait lieu samedi et dimanche.

Egalement appelée «rock balancing» ou «rock stacking», cette discipline été popularisée ces dernières années par le travail des artistes Bill Dan et Michael Grab, et jouit désormais de plusieurs compétitions internationales, poursuit-il. Concrètement, «l'équilibre de pierres» consiste à placer des cailloux de toutes formes et de toutes tailles les uns sur les autres pour produire des sculptures, abstraites la plupart du temps. Ciment et autres liants sont évidemment interdits: les pierres ne doivent tenir ensemble que grâce à l'équilibre et à la force de la gravité.

Pour en maîtriser les ficelles, «les compétences requises sont la patience, la concentration, l'amour de la nature et le... refus d'être malheureux!», témoigne James Craig Page. Dimanche à Dunbar, au bord de la mer et sous un soleil radieux, les candidats en lice pour le titre de champion d'Europe ont rivalisé de patience et de créativité pour créer des sculptures étonnantes, parvenant à faire tenir en équilibre des blocs de pierre substantiels sur de simples cailloux. Le gagnant remportera un voyage au Llano Earth Art Festival, au Texas, pour participer au Championnat du monde 2020 de «rock stacking».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Suisse le 22.04.2019 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Super article, génial comme occupation.

  • Jean II le 22.04.2019 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai un ami Manu qui fait ça dans les Pyrénées . C'est extraordinaire à voir .

  • JDCJDR le 22.04.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai fait la même chose à Tenerife.

Les derniers commentaires

  • lulu34 le 22.04.2019 22:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est génial ! J'adore !

  • JDCJDR le 22.04.2019 17:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai fait la même chose à Tenerife.

  • Le Suisse le 22.04.2019 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Super article, génial comme occupation.

  • Jean II le 22.04.2019 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai un ami Manu qui fait ça dans les Pyrénées . C'est extraordinaire à voir .