Faux vêtements

03 décembre 2018 12:05; Act: 03.12.2018 12:21 Print

Des vêtements virtuels conçus pour Instagram

Une marque de vêtements a créé des vêtements qui n'existent qu'en version virtuelle. Ils s'ajustent via un logiciel à une photo, permettant une publication sur le Net.

storybild

Les vêtements ne sont pas produits physiquement. (photo: Instagram carlings_official)

Sur ce sujet
Une faute?

L’initiative est déroutante. Carlings, une marque norvégienne de streetwear, a imaginé une collection de vêtements digitaux. De fausses fringues pour de vraies personnes. Concrètement, il suffit de sélectionner une des pièces, de télécharger une photo de soi, avant d’attendre qu’un designer ajuste, grâce à un logiciel, le vêtement à nos proportions, moyennant une vingtaine d'euros. Plus qu'à publier sur les réseaux sociaux ensuite.

Consciente de la potentielle confusion de cette initiative, la marque avertit sur son e-shop: «Ceci est un produit digital qui sera appliqué à votre photo, vous ne recevrez pas de version physique de ce vêtement.» Survêtements métallisés et lignes aux couleurs néon font références au monde digital. Certains pulls sont flanqués des slogans comme: «Excellence artificiel» ou encore «Je ne suis pas un robot». Ironique, quand on sait que l’un de ces vêtements est «porté» par Perl, un mannequin virtuel.

«En réalité, ces vêtements valent des milliers d'euros et ne seront généralement portés qu’une seule fois en raison de leur design reconnaissable», explique au magazine I-D Morten Grubak, directeur créatif de Virtue Nordic, qui a travaillé sur cette campagne de e-vêtements. «Quelque part, nous avons démocratisé l’industrie de la mode en vendant cette collection digitale. C'est un pas vers un stylisme qui ne laisse pas d’empreinte négative sur la planète». En effet, l’empreinte carbone de cette ligne équivaut à zéro alors que le «fast fashion» fait de la mode le second secteur d'activité le plus polluant après le pétrole.

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Equal le 03.12.2018 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wow! des vêtements virtuels... ça va faire avancer la recherche.

  • inVinoVeritas le 03.12.2018 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfait pour "influenceuses" en pyjama à la maison!

Les derniers commentaires

  • inVinoVeritas le 03.12.2018 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfait pour "influenceuses" en pyjama à la maison!

  • Equal le 03.12.2018 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wow! des vêtements virtuels... ça va faire avancer la recherche.