Drôle d'époque

22 septembre 2020 13:01; Act: 22.09.2020 13:36 Print

Dîner dans le ciel, un concept belge défie le virus

Savourer un menu gastronomique avec 50 mètres de vide sous les pieds: l'idée née en Belgique est de retour sur ses terres jusqu'à début octobre, adaptée à l'époque Covid.

Sur ce sujet
Une faute?

Imaginé par un duo d'entrepreneurs belges en 2006 et décliné dans des dizaines d'autres pays, «Dinner in the Sky» a posé sa grue et son restaurant mobile sur une place du cœur de Bruxelles pour trois semaines. Trois fois par jour (un service le midi, deux le soir), 32 «happy few» ayant déboursé chacun 295 euros pour un menu de cinq plats concocté par un chef étoilé peuvent ainsi s'élever dans les airs pour vivre un moment rare.

«C'est la seule terrasse au monde en dessous de laquelle les oiseaux peuvent voler», vante Michaël Chiche, un des responsables du projet en Belgique. Cette année, la configuration s'est adaptée à la pandémie: la grande tablée unique rectangulaire de 22 personnes a été remplacée par huit tables rondes de quatre, séparées les unes des autres d'1,50 mètre comme des petits îlots flottant dans le ciel.

«Les centres-villes peinent à attirer les touristes»

Ce système, explique M. Chiche, «avait déjà été créé en 2012 pour un partenaire à l'étranger» et «quand le coronavirus est arrivé, on a décidé d'en faire produire deux supplémentaires pour respecter les normes gouvernementales». À leur arrivée, les convives sont accueillis pour boire une coupe de champagne à l'hôtel Métropole. Ce cinq étoiles historique réputé pour son intérieur art déco revit un peu pour l'occasion, car il est en cessation d'activité depuis le printemps, à cause de la crise sanitaire.

Les organisateurs de «Dinner in the Sky» assurent que leur étape annuelle à Bruxelles fait travailler 120 personnes pendant trois semaines dans un secteur d'activité particulièrement éprouvé. «C'est vraiment bienvenu car dans toute l'Europe les centre-villes peinent vraiment à attirer les touristes», dit le directeur de l'Office du tourisme de Bruxelles, Patrick Bontinck.

Selon lui, 60% seulement des hôtels de la ville ont rouvert, et leur taux d'occupation est d'environ 20%. «Un mois de septembre normal on devrait être à 100% d'ouverture et 80% d'occupation».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • un PeuNAze le 22.09.2020 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    honnêtement pas terrible. Pourquoi se taper tout un déjeuner. Une grande roue me suffit

  • Vertigo le 22.09.2020 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    Ouf. Moi j’ai le vertige quand je monte sur une chaise... mais ça doit être fun..

  • Unicorn le 22.09.2020 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que c'est un concept intéressant. Il date bien d'avant l'apparition du virus chinois, mais c'est parfaitement adapté pour règles d'hygiène.

Les derniers commentaires

  • blu le 23.09.2020 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant. Le déjeuner ou dîner passeraient en second plan pour moi. Ce serait de voire le panorama sans la mer et montagne dommage et de sentir la stabilité sous les pieds. Et pui l’organisation comment ça monte, ça descend... curiosité qui en fait la peine d’être sans doute regardée de loin si on en a pas les moyens. Plutôt que de simplement visiter, cette attraction permet d’en profiter en déjeunant. Franchement c’est bien vu

  • Raoultus le 22.09.2020 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont juste à la bonne hauteur pour recevoir la pulvérisation.

  • Grand Maître de Pieterburg le 22.09.2020 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'adore j'allais déjà l'année dernière quand j'étais en voyage business à Brussels.

  • Lestrollsrusses le 22.09.2020 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, bien dit Novichok!

  • Unicorn le 22.09.2020 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que c'est un concept intéressant. Il date bien d'avant l'apparition du virus chinois, mais c'est parfaitement adapté pour règles d'hygiène.