Bande dessinée

24 octobre 2012 07:34; Act: 23.10.2012 18:26 Print

«Encore un album pour finir Le Cycle de Cyann»

Le premier album du Cycle de Cyann est sorti en 1993. Voici le tome 5 qui est l'avant-dernier. Explications avec François Bourgeon.

storybild

«Le Cycle de Cyann T. 5 - Les Couloirs de l'Entretemps». François Bourgeois et Claude Lacroix. Éditions 12Bis (photo: DR)

«L'essentiel»: Pourquoi Le Cycle de Cyann a-t-il pris autant de temps pour se faire?

François Bourgeon (scénariste et dessinateur): Avec Claude, nous avons commencé à travailler à quatre mains sur le sujet en 1990. Le premier album est paru en 1993 et le suivant en 1997 chez un éditeur avec lequel nous nous sommes retrouvés dans un procès. Les deux albums suivants sont parus chez un second éditeur. Nous avons fini par récupérer tous nos droits et par arriver chez 12Bis pour y finir les aventures de Cyann, princesse de la planète Olh, enfin en paix après la Guerre des Confins.

Ce procès a-t-il été une rude épreuve pour le créateur que vous êtes?

C'était une véritable galère pour Claude et moi! Quand on rentre dans une telle bagarre, on n'est jamais sûr de la remporter. Avant de retrouver notre liberté totale, il a fallu onze ans de tracas et quelques nuits blanches.

Cela a-t-il renforcé les liens entre Claude et vous?

Ils n'avaient pas besoin de cela. Nous sommes et restons un tandem très atypique dans la bande dessinée et dans la vie de tous les jours. Je construis l'histoire, les décors, les personnages. Et Claude amène son grain de sel partout et sans arrêt.

Construire une histoire sur une aussi longue période a-t-il influencé le Cycle de Cyann?

Ces ennuis nous ont bloqués, nous ont frustrés, mais ils n'ont pas altéré l'histoire que nous avions imaginée et voulu développer pour les lecteurs. Et ceux-ci, malgré le temps, nous ont toujours été fidèles. C'est une histoire que l'on prend au début et que l'on suit parce que c'est un voyage étonnant.

Votre héroïne Cyann n'est pourtant plus la même au fil des cinq albums parus?

Le temps qui passe est un bienfait pour Cyann. Elle était arrogante, égoïste, égocentrique. Petit à petit, ces défauts se gomment quand elle prend ses responsabilités. Elle s'est enfuie d'Olh à bord de L'Entretemps, grand vaisseau spatial. Tout doucement, l'heure est venue pour Cyann de regagner son monde natal pour enfin retrouver sa cadette Azurée.

Le Cycle de Cyann est bien différent de vos autres séries Les Passagers du Vent et Les Compagnons du Crépuscule?

Il y en a deux dans le passé et une dans le futur. Mais ce sont toutes des voyages, avec des héroïnes fortes. La science-fiction m'a permis, tout comme les récits historiques, d'inclure des idées ou des messages contemporains à l'histoire. Un de mes objectifs quand j'écris est de faire rêver le lecteur à travers les aventures de celles qui sont mes héroïnes.

À lui seul, l'univers de Cyann est très complexe...

Les voyages spatiotemporels nécessitent des calculs compliqués et rigoureux. Pas question de se tromper sinon on vous le fait remarquer. Claude et moi recevons aussi des courriers écrits en alphabet ohlien par des lecteurs.

Le Cycle de Cyann va pourtant bientôt se terminer...

Oui, le voyage prendra fin dans le tome 6. Sans aller nulle part, nous avons fait le tour de l'espace. Il est temps de passer à autre chose.

Recueilli par Denis Berche.