Polémique au Japon

01 juillet 2019 20:23; Act: 02.07.2019 13:17 Print

Face au tollé, Kim débaptise son «Kimono»

La vedette américaine de téléréalité, Kim Kardashian, a annoncé lundi qu'elle renonçait à nommer sa nouvelle gamme de lingerie «Kimono», après avoir provoqué un tollé.

storybild

L'épouse du rappeur Kanye West avait rapidement déclenché une tempête sur les réseaux sociaux, certains internautes l'accusant de dénigrer le vêtement de base traditionnel japonais. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Après mûre réflexion, je lancerai ma marque de sous-vêtements sculptants sous un nouveau nom», a expliqué la star, à ses 142 millions d'abonnés à son compte Instagram. «Je suis toujours à l'écoute, j'apprends et je grandis. J'apprécie donc la passion et les différentes perspectives que les gens m'apportent», a-t-elle expliqué, assurant avoir eu «les meilleures intentions» en lançant sa gamme.

L'épouse du rappeur Kanye West, qui a créé sa propre marque de produits de beauté, de parfum et de vêtements, avait dévoilé la semaine dernière sur Instagram sa nouvelle gamme de sous-vêtements baptisée «Kimono», selon elle un jeu de mots sur son prénom. Mais elle avait rapidement déclenché une tempête sur les réseaux sociaux, certains internautes l'accusant de dénigrer le vêtement de base traditionnel japonais. Daisaku Kadokawa, le maire de Kyoto, lui avait même demandé, dans une lettre, de renoncer à ce nom.

«Mauvaise compréhension de ce qu'est le kimono»

Les autorités de l'ancienne capitale impériale du Japon avaient aussi exprimé leurs inquiétudes sur «la diffusion d'une mauvaise compréhension de ce qu'est le kimono en raison de la puissance d'influence de Mme Kardashian». Le terme de «kimono» désigne littéralement «quelque chose que l'on porte». Autrefois commun dans la garde-robe japonaise, le kimono est aujourd'hui souvent réservé aux grandes occasions comme des mariages et surtout porté par des femmes.

Cet habit raffiné et très cher a la réputation d'être difficile à porter. Le monde de la mode est régulièrement secoué par des polémiques sur l'appropriation culturelle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • benvoyons le 02.07.2019 04:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui en faisant parler d elle-même en critique elle se fait sa pub gratos et gagne plus d argent sans dépenser pour vendre .

  • Nippons ni mauvais le 01.07.2019 21:24 Report dénoncer ce commentaire

    Et merci pour la pub gratuite !

  • Silhouette, cacahouète le 01.07.2019 23:20 Report dénoncer ce commentaire

    C'est très gainant de la voir comme ça.

Les derniers commentaires

  • ILuvLuxembourg le 02.07.2019 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    Les Anglophones ont un mot pour les vétêments près du corps qui mettent en lumière le corps: a Leotard. Egalement vrai en espagnol.

  • lulu le 02.07.2019 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut tout confondre et prendre un mot pour un autre.

  • DarkAngel le 02.07.2019 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle histoire !

  • benvoyons le 02.07.2019 04:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui en faisant parler d elle-même en critique elle se fait sa pub gratos et gagne plus d argent sans dépenser pour vendre .

  • Money money le 02.07.2019 00:32 Report dénoncer ce commentaire

    Ces vêtements pour riches ne m'intéressent pas, peu importe leur nom.

    • Oufti le 02.07.2019 13:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Money money : rectification, ce ne sont pas des vêtements pour riches mais pour obèses. Il n'y a qu'à regarder la photo. Les kilos superflus ne sont pas l'apanage des gens fortunés ;-)