Initiative en Allemagne

18 juin 2019 12:50; Act: 18.06.2019 13:09 Print

Faire les poubelles pour lutter contre le gaspillage

En Allemagne, de plus en plus de militants cambriolent les poubelles des supermarchés, la nuit, afin de récupérer la nourriture comestible. Ils évoquent un «acte politique».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Cagoulé et armé d'une lampe frontale, Andrea se glisse de nuit sous l'imposante grille bloquant l'accès à l'arrière-cour d'un supermarché berlinois. En quelques pas, il accède à sa cible: un conteneur débordant de denrées encore consommables. «Il faut se dépêcher, respecter les lieux et surtout ne pas se faire repérer par la police», susurre ce jeune homme de 22 ans, qui milite de cette manière contre le gaspillage alimentaire. Étudiant en master de physique, il précise ne pas être dans le besoin, mais il participe à ces virées nocturnes, parfois en groupe, plusieurs fois par semaine, pour des «raisons politiques».

«Je combats ce système basé sur l'hyper-consommation. Ma grand-mère m'a toujours dit: "Ne balance pas la nourriture!", mais des gens préfèrent jeter des choses plutôt que de les laisser gratuitement!», enrage-t-il. Sa moisson du jour, qu'il enfourne dans son sac à dos: pâtes et brique de lait d'amande (aux emballages abîmés), fruits exotiques (bien mûrs), salades (théoriquement périssables le lendemain), chocolats et huile d'olive. Il les partagera le lendemain avec ses colocataires et une cuisine solidaire. Passible d'une amende pouvant atteindre plusieurs centaines d'euros, le glanage est interdit car considéré comme du vol.

Onze millions de tonnes de nourriture jetées

Partout en Allemagne, des centaines d'activistes optent néanmoins pour l'illégalité. Fin janvier, le cas de deux étudiantes près de Munich a mis un coup de projecteur sur cette forme de militantisme. Elles ont été condamnées pour «vol grave» pour avoir fauché des aliments dans des poubelles d'un supermarché. «Quiconque a déjà jeté un œil dans une telle poubelle est frappé par l'ampleur des déchets encore très bons», expliquent les deux «délinquantes». Dans une pétition, elles enjoignent le gouvernement allemand à légiférer, sur le modèle français ou belge, pour obliger les grandes surfaces à donner les invendus à des œuvres caritatives.

Onze millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année en Allemagne, selon le gouvernement. Un chiffre qui, selon le WWF, atteint 18 millions si l'on inclut les produits agricoles qui, pour diverses raisons (fruits et légumes trop mûrs, ne correspondant pas aux normes, etc), n'entrent pas dans les circuits de vente. Les pertes alimentaires en Allemagne représentent ainsi une part conséquente du gaspillage à l'échelle de l'UE, évalué par le Parlement européen à 88 millions de tonnes par an dans les 28 pays de l'Union.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DamnBro le 18.06.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'au jour ou les supermarchés détruiront les aliments avec de la javel. C'est franchement une honte de jeter autant sans etre punit.

Les derniers commentaires

  • DamnBro le 18.06.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'au jour ou les supermarchés détruiront les aliments avec de la javel. C'est franchement une honte de jeter autant sans etre punit.