Bande dessinée

12 novembre 2014 09:00; Act: 11.11.2014 19:33 Print

Fane reprend pleins gaz avec le Joe Bar Team

Cinquième album sur les huit de la série «Joe Bar Team» pour Fane. Un nouveau triomphe en vue pour cette BD-culte!

Créée en 1990 par Bar2, «Joe Bar Team» peut prétendre sans rougir au statut de série-culte. À la fois pour les motards comme pour tous les fans de BD d’humour. Malgré une parution irrégulière, son succès ne se dément pas, d’année en année, d'album en album. «JBT» s’est ainsi déjà vendu à plus de six millions d’exemplaires! Après une (trop) longue absence, les cinglés du «Joe Bar Team» sont enfin de retour. Jéjé, Paulo, Pierrot et quelques anciens reviennent essorer la poignée de gaz pour une nouvelle flopée de gags désopilants, fleurant bon l’huile-moteur et la gomme brûlée.

Aux commandes de ce huitième opus, Fane (alias Stéphane Déteindre) met les gaz à fond, avec ce cinquième album au compteur. Repreneur de la série créée par Bar2 (NDLR: Christian Debarre), il avait cédé sa place à Perna et Jenfèvre le temps du tome 7. «Laurent Galmot, chez Vents d’Ouest, m’a permis de réaliser mon premier album, avec Pat Perna. Le "Joe Bar Team" de Bar2 venait de sortir et explosait toutes les prévisions. Épuisé par son tome 1 et attiré par la presse, Christian Debarre m’a proposé de prendre la suite. J’étais jeune et enthousiaste, dingue de motos et de Franquin, et parfaitement insouciant. J’ai saisi l’occasion», explique Fane. Dix ans après le tome 6, le voilà retrouvant sa galaxie de personnages.

«J’ai éprouvé le besoin d’explorer d’autres pistes graphiques et narratives... Car je suis davantage un dessinateur qu’un "motard", même si pour un "Joe Bar Team", il faut en soi un gros dosage, explique-t-il. Je ressens un véritable attachement à Lafouine et ses potes. Même aux personnages initiés par Christian. Si ceux-ci n’apparaissent qu’en "parrains" dans mes albums, avec le temps, je me sens de plus en plus proche d’eux. Ed’ la poignée est pour moi comme un grand frère». Retrouvant de vieux copains, et même après avoir déjà écrit plus d’une centaine de gags, Fane se renouvelle. «Moto, BD-moto, tout change et rien ne change. On en revient aux vieilles valeurs: bobbers, café racers... Je me défonce sur chaque "Joe Bar Team". C’est un bout de vie. Une immersion totale».Pleins faits, niveaux à ras bord, humour, mauvaise foi et grosse attaque, éclatez-vous avec le «JBT» de Fane.

(Denis Berche)