Cure en Azerbaïdjan

14 avril 2019 16:15; Act: 15.04.2019 11:52 Print

Ils soignent leurs maux avec une cure de pétrole

Des centres d'Azerbaïdjan proposent de soigner les patients avec des traitements au pétrole brut, celui de la région proposant des propriétés particulières.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Immergée jusqu'au cou dans un liquide sombre et visqueux, Soulfiya sourit. «C'est si agréable», s'extasie, malgré l'odeur d'huile de moteur, cette sexagénaire russe venue soulager son arthrite à Naftalan, ville d'Azerbaïdjan connue pour ses traitements au pétrole brut. Après dix minutes de trempette, une assistante racle l'huile marron foncé de sa peau avant d'envoyer Soulfiya à la douche. Venue à Naftalan pour une polyarthrite qui l'accable depuis douze ans, elle affirme avoir réduit ses médicaments au bout de dix jours de traitement et se sentir «très bien».

Si le pétrole d'Azerbaïdjan joue un rôle majeur dans l'économie de ce pays du Caucase, celui qui sort des sols de Naftalan est impropre aux usages commerciaux traditionnels des hydrocarbures: trop épais. Naftalan est devenu à partir des années 1920 un des lieux de traitement. Selon la légende locale, que les employés des complexes hôteliers de la ville répètent à l'envi, les propriétés de ce «pétrole miraculeux» ont été découvertes par hasard, lorsqu'un chameau laissé pour mort à proximité d'une flaque du précieux liquide aurait été guéri.

Florissant dans les années 1980

Aujourd'hui, le traitement traditionnel consiste à s'immerger nu pendant dix minutes dans une baignoire remplie du liquide épais et odorant, chauffé à 38 degrés. «L'utilisation de pétrole brut pour des usages médicinaux a été condamnée par des médecins occidentaux comme potentiellement cancérigène», note Maryam Omidi dans un ouvrage consacré aux sanatoriums soviétiques. Sur place, médecins et patients ne tarissent pas d'éloges. Dans la ville, un petit musée actuellement en travaux rassemble des béquilles, abandonnées selon eux par les patients guéris de leurs maux.

Dans les années 1980, Naftalan, accueillait plus de 70 000 curistes par an. Dans les années 2000, l'Azerbaïdjan a multiplié les efforts pour rétablir la réputation de destination santé de Naftalan. Les personnes réfugiées dans les sanatoriums soviétiques sont alors relogées, ces bâtiments sont presque tous détruits ou laissés à l'abandon, et des installations hôtelières modernes les ont remplacés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Henry le 16.04.2019 06:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hyper toxique le naftalan. Comment un médecin peut-il proposer un service pareil ?

  • baboun le 15.04.2019 03:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fumeurs abstenez vous...

  • Kafka le 15.04.2019 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    ...les premiers volontaires á l époque qui ramassaient le pétrole échoue sur les plages sans équipements.. souvent á mains nues.. pas mal de problèmes de peaux et cancers..

Les derniers commentaires

  • Henry le 16.04.2019 06:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hyper toxique le naftalan. Comment un médecin peut-il proposer un service pareil ?

  • Kafka le 15.04.2019 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    ...les premiers volontaires á l époque qui ramassaient le pétrole échoue sur les plages sans équipements.. souvent á mains nues.. pas mal de problèmes de peaux et cancers..

  • baboun le 15.04.2019 03:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fumeurs abstenez vous...

  • sandra le 15.04.2019 02:04 Report dénoncer ce commentaire

    déguellase et dangereux pour la santé

    • Fred le 15.04.2019 17:37 Report dénoncer ce commentaire

      @ sandra: Quelle différence avec vos produits de maquillage eux aussi issus de la pétrochimie?????