Bande dessinée

18 avril 2018 09:00; Act: 17.04.2018 19:05 Print

Jack Irons, héros spécialiste en superstructures

Résoudre les problèmes des ponts et superstructures, c'est la vie de Jack Irons, ex-agent des services secrets.

storybild

Jack Irons est un personnage complexe, qui dissimule quelques faiblesses, dont l’origine serait à chercher du côté d’un épisode dramatique de son enfance…

Alors qu’il roule sur le pont reliant l’Île-du-Prince-Édouard au continent canadien, un chauffeur de taxi freine en urgence pour éviter le grand plongeon. C'est qu'un morceau de la chaussée vient carrément de s'effondrer. Comme le hasard fait bien les choses, son passager n'est autre qu'un spécialiste des ponts et des superstructures. Un ingénieur aux compétences très rares. Un spécialiste sans égal dans sa profession.

Si le défi semble impossible à relever, c’est lui qu'on appelle. Normal, il s'appelle Irons (acier), Jack de son prénom. Un homme difficile à vivre. Bloqué dans l’île, cet ancien militaire et ex-agent des services secrets décide de mettre à profit son séjour forcé pour enquêter sur les raisons de l'effondrement, aussi spectaculaire qu’inexplicable, du pont. «Irons a été diagnostiqué "dyssocial". Autrement dit, il se moque des conventions et n’éprouve aucune émotion pour ses semblables. Comme il le dit lui-même: "Je ne ressens rien pour les autres. Pas d’empathie, pas de connexion"», dit Tristan Roulot, qui a imaginé cette histoire et ce héros.

Un personnage complexe, qui dissimule quelques faiblesses, dont l’origine serait à chercher du côté d’un épisode dramatique de son enfance… De l'or en barre pour le scénariste, déjà auteur de la série «Hedge Fund» (cinq albums parus) pour Troisième Vague, collection de thrillers contemporains. Lors d'un voyage en avion entre Paris et Montréal, un mystérieux ingénieur en ponts et chaussées lui a raconté de nombreuses anecdotes sur sa vie professionnelle. Il n'en fallait pas plus pour que Tristan Roulot démarre au quart de tour et imagine ce personnage déroutant d'ingénieur-conseil.

«Il y a du Harry Bosch de Michael Connelly en lui, mais aussi du Sherlock Holmes et quelques traces des romans d’Harlan Coben. Sans oublier le docteur House qui n’a rien à lui envier en matière de misanthropie et de cynisme». Jack Irons va notamment se confronter à la séduisante major Ent-wick, cheffe de la police locale, et à la maire de Cap Borden, présidente des pêcheries Seafarm. Sur l’Île-du-Prince-Édouard, à défaut de se faire aimer, il mènera une enquête aussi rigoureuse que passionnante. Denis Berche

«Irons T. 1 - Ingénieur-conseil». Luc Brahy et Tristan Roulot. Le Lombard.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.