Environnement

26 juin 2019 12:59; Act: 26.06.2019 13:19 Print

L'agriculture bio est bénéfique pour les abeilles

L'agriculture biologique apporte aux abeilles une alimentation diversifiée, permettant d'atténuer le déclin de ces pollinisateurs, selon une étude publiée mercredi.

storybild

Dans les colonies entourées de parcelles agricoles biologiques, la production de miel est double. (photo: AFP/Martin Bureau)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous devons changer de système de production agricole. On peut très bien vivre autrement», explique Jean-François Odoux, chercheur à l'Inra, coauteur de l'étude publiée dans le «Journal of Applied Ecology». En analysant six années de données sur les abeilles domestiques, une équipe de recherche du CNRS, de l'Inra et de La Rochelle Université démontre, pour la première fois, qu'«à l'échelle du territoire, les abeilles sont sensibles à la présence de l'agriculture biologique». Notamment à la fin du printemps.

Le colza fleurit en avril ou en mai, le tournesol bien plus tard, en juillet/août: entre les deux, les régions d'agricultures intensives manquent cruellement de fleurs et donc de pollens et de nectar indispensables aux abeilles. Et c'est prouvé, «plus la disette est forte plus on aura de mortalité à la sortie de l'hiver suivant», explique Jean-François Odoux. Une mortalité élevée qui, selon l'étude, peut être atténuée par l'agriculture biologique.

Moins de pesticides améliorent la survie des abeilles

«Dans un territoire qui est cultivé en bio, la rotation est plus importante: les cultures sont plus diversifiées et davantage étalées dans le temps», explique Jean-François Odoux. Et chez les abeilles, comme chez l'homme, régime alimentaire équilibré rime avec résistance immunitaire. Autre point positif, «l'agriculture biologique, du fait de l'absence d'herbicides, a plus de flore spontanée dans ses parcelles en cultures», ajoute Vincent Bretagnolle, chercheur au CNRS, également coauteur de l'étude.

Grâce à cette flore spontanée (trop souvent appelée à tort «mauvaises herbes»), «il y a toujours un petit peu quelque chose pour les abeilles», note Jean-François Odoux. Les chiffres de l'étude parlent d'eux-mêmes: dans les colonies entourées de parcelles agricoles biologiques les chercheurs ont constaté 37% d'œufs, de larves et de nymphes en plus et 20% d'abeilles adultes supplémentaires. La production de miel est double.

La réduction de la pression pesticide semble également améliorer la survie des abeilles, alors que l'augmentation des réserves en miel résulterait d'une disponibilité accrue des fleurs mellifères à proximité de la ruche», précise l'étude. Face au déclin des abeilles, l'usage des pesticides, notamment des néonicotinoïdes, est depuis longtemps montré du doigt. Mais pour Jean-François Odoux ce n'est qu'«un maillon d'un processus général, le dessus de l'iceberg» et c'est tout «le système de production agricole qu'il faut adapter à une consommation raisonnée».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Antho le 26.06.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    “Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la derniere goute d’eau, tué le dernier animal... alors il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible”.

  • nuuuuuuuul le 26.06.2019 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    sans blague. il faut pas être devin ou scientifique pour savoir ça.

  • Urgent le 27.06.2019 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il est grand temps d'agir dans ce sens, enfin espérons-le que ça changera au plus vite ...

Les derniers commentaires

  • Urgent le 27.06.2019 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il est grand temps d'agir dans ce sens, enfin espérons-le que ça changera au plus vite ...

  • nuuuuuuuul le 26.06.2019 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    sans blague. il faut pas être devin ou scientifique pour savoir ça.

  • Mikas le 26.06.2019 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait vraiment une etude pour dire ça...?

  • Antho le 26.06.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    “Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la derniere goute d’eau, tué le dernier animal... alors il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible”.

  • YKYIdo le 26.06.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    L'eau ça mouille et le feu ça brûle ... faut-il d'autres évidences de ce genre ??

    • Stef57 le 26.06.2019 14:41 Report dénoncer ce commentaire

      Quand je regarde toutes les abeilles mortes près de chez moi (côté France), je me dis que le chemin est encore long.