Bande dessinée

20 décembre 2017 15:26; Act: 21.12.2017 10:34 Print

L'auteure de BD Annie Goetzinger est décédée

La dessinatrice est décédée mercredi à 66 ans, a indiqué son éditeur Dargaud. Elle avait notamment réalisé «Les vies de Colette» et «Casque d'or».

storybild

Annie Goetzinger avait notamment dessiné Félina.

Sur ce sujet

La dessinatrice de BD Annie Goetzinger, auteure notamment de «Les vies de Colette», est morte mercredi à l'âge de 66 ans, a annoncé son éditeur. «C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès d'Annie Goetzinger survenu ce mercredi 20 décembre, à l'âge de 66 ans», a indiqué Dargaud.

Très grande dame de la bande dessinée, aimant dessiner les femmes, Annie Goetzinger laisse derrière elle une œuvre considérable. On lui doit notamment «La demoiselle de la Légion d'honneur» ou encore «La voyageuse de la petite ceinture» (avec Pierre Christin au scénario). Son dernier roman graphique sur la jeunesse de Colette était sortie au printemps. Son premier album, «Casque d'or» (Glénat, 1976), avait remporté deux prix au festival d'Angoulême. Elle dessine ensuite «Aurore, une vie de George Sand» (Éditions des femmes, 1978), d'après un scénario d'Adela Turin, et «Félina» (Glénat, 1979), pour Victor Mora.

Elle enchaîne ensuite costumes de théâtre, illustrations, histoires courtes, dessins de presse, notamment pour le journal Le Monde et plus récemment pour La Croix. «Avec son dessin raffiné, élégant et distingué, Annie Goetzinger a enchanté tant de lecteurs. Son art du détail, des moindres détails, pour dessiner un visage, une silhouette, un corps ou une toilette, sa calligraphie soignée, ses couleurs directes subtiles, sa mise en scène stylée, son exigence constante, sa féminité absolue et son intelligence toujours mises au service de la narration, pour mieux nous faire comprendre et aimer ses personnages, demeureront associés à son nom», a souligné son éditeur en lui rendant hommage.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Milos X le 21.12.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste.

Les derniers commentaires

  • Milos X le 21.12.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste.