Instagram

08 août 2018 13:54; Act: 08.08.2018 14:20 Print

L'égérie virtuelle de Dior Beauté fait un peu peur

Pour promouvoir ses maquillages sur les réseaux sociaux, la marque a choisi l’influenceuse et fan de mode Noonoouri, un avatar créé par une agence de branding allemande.

storybild

La nouvelle égérie de Dior Beauté.

Sur ce sujet
Une faute?

Sur son profil Instagram, elle se décrit comme ça: «mignonne, curieuse, couture». C’est vrai qu’elle est jolie comme après une chirurgie plastique excessive, Noonoouri, avec ses immenses yeux marron et sa toute petite bouche fraise. Sans parler de toutes ses tenues griffées. Pas étonnant que Dior Beauté l’ait choisie pour faire la promo de ses gammes de maquillage sur les réseaux sociaux. Sauf que Noonoouri est une égérie... virtuelle!

La marque de cosmétiques a posté sur Instagram trois vidéos (ci-dessous) où l’on voit Noonoouri présenter des eye-liners, un mascara, de la poudre bronzante et un rouge à lèvres, suscitant toutes sortes de commentaires. Si certains s’en étonnent («Pourquoi pas... Mais une animation pour du maquillage, c'est pas crédible»), d’autres applaudissent: «J’aime le fait d’utiliser des mannequins virtuels dans la promo. Des mannequins qui ne vieillissent jamais. C’est malin, étant donné qu’on a désormais la technologie qui le permet».

Ce n’est pas la première fois que Noonoouri collabore avec Dior, puisqu’elle était déjà apparue sur le compte Instagram de la marque de haute couture lors de la présentation de la collection croisière 2019, en mai dernier à Chantilly, près de Paris. Elle a même «posé» au photocall du défilé comme d’autres influenceuses telles que Chiara Ferragni ou Alexa Chung.

Selon le site Culturebox, Noonoouri a été créée en février dernier par l’agence de design et de branding allemande Opium. Son directeur artistique Joerg Zuber décrit le personnage comme de la «haute couture digitale». Six mois plus tard, le compte Instagram de l’avatar compte déjà plus de 90 000 abonnés. On peut l’y voir régulièrement arborant des créations signées Dior, mais aussi Versace, Tom Ford, Vuitton, Giambattista Valli, Dolce Gabbana, Moschino. Elle tape même l’incruste sur des défilés, comme ci-dessous aux côtés de Kendall Jenner.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 08.08.2018 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant comme idée. Ca fait un peu manga japonais ! Au moins le modèle ne vieillit pas... Par contre, Dior étant une marque représentant la mode à la française, ils auraient pu donner un nom français à cette "représentante 2.0" de la marque.

  • erica le 09.08.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Un monde de plastique donc

  • allo la terre ! le 08.08.2018 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors on nous impose (la société bobos) de nous identifier à des mannequins filiformes depuis des années et maintenant nous devons nous identifier a un avatar. on nous prend pas un peu beaucoup pour des courges? et après il faudra ressembler à un caniche?

Les derniers commentaires

  • erica le 09.08.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Un monde de plastique donc

  • allo la terre ! le 08.08.2018 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors on nous impose (la société bobos) de nous identifier à des mannequins filiformes depuis des années et maintenant nous devons nous identifier a un avatar. on nous prend pas un peu beaucoup pour des courges? et après il faudra ressembler à un caniche?

  • Roxio le 08.08.2018 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Intéressant comme idée. Ca fait un peu manga japonais ! Au moins le modèle ne vieillit pas... Par contre, Dior étant une marque représentant la mode à la française, ils auraient pu donner un nom français à cette "représentante 2.0" de la marque.