À Cuba

21 août 2019 12:02; Act: 21.08.2019 12:27 Print

La barbe est désormais une affaire de style

La barbe fleurit sur les visages des jeunes Cubains, mais sans la signification politique donnée par Fidel Castro et ses rebelles «barbus» lors de la révolution de 1959.

storybild

Certains Cubains portent une barbe longue, mais la majorité la préfère courte, chaleur oblige. (photo: AFP/Yamil Lage)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une mode internationale mais à Cuba, elle a une saveur spéciale : la barbe fleurit depuis quelques mois sur les visages des jeunes Cubains, mais sans la signification politique donnée par Fidel Castro et ses rebelles «barbus» lors de la révolution de 1959. Ironie du sort, dans le gouvernement présidé par Miguel Diaz-Canel depuis avril 2018, la seule barbe historique encore présente est celle du Commandant de la révolution Ramiro Valdés, 87 ans, un des vice-présidents. Dans les rues de La Havane, porter la barbe est désormais plutôt une affaire de style.

«Beaucoup de gens, surtout les jeunes, se laissent pousser la barbe, c'est tendance», témoigne David Gonzalez, barbier de 31 ans, en taillant celle d'un client dans son salon du centre-ville. «Certains la portent plus longue» mais la majorité la préfère courte, chaleur oblige. Rue Obispo, dans le quartier historique de La Havane, Franco Manso, 24 ans, profite d'un moment de calme dans sa boutique d'artisanat pour faire quelques retouches à sa barbe. «J'ai vu que ça m'allait plutôt bien et, comme c'est à la mode, je l'ai gardée», confie-t-il, petits ciseaux en main.

Fidel et sa fameuse barbe

«Ma barbe signifie beaucoup de choses pour mon pays», confiait Fidel Castro à une télévision américaine peu après 1959. «Quand nous aurons rempli notre promesse d'un bon gouvernement, je me raserai la barbe», ajoutait-il alors. Il l'a finalement gardée et, jusqu'à sa mort en 2016, c'est en faisant mine de se caresser la barbichette que les Cubains se référaient au père de la révolution, une manière d'éviter de prononcer son nom en public. Le symbole était si fort que la CIA, déterminée à ternir l'image de Castro, avait projeté au début des années 1960 de faire tomber sa fameuse barbe. L'idée, évoquée dans les archives déclassifiées de la CIA, était de profiter d'un des déplacements du leader cubain à l'étranger pour introduire un puissant dépilatoire dans ses chaussures. L'annulation du voyage a fait capoter ce plan.

Au fil des années, le symbolisme de la barbe révolutionnaire s'est atténué, même si les jeunes Cubains restent confrontés dans la rue à de nombreuses images de Fidel Castro, Ernesto Che Guevara et Camilo Cienfuegos, les trois plus célèbres «barbudos» de la révolution. Pour Alain Gil, 23 ans et employé de l'Institut du cinéma (Icaic), porter la barbe, plus qu'une mode internationale, est avant tout «pratique». «Un jour je n'ai plus voulu me raser, ma barbe a commencé à pousser et ça m'a plu», explique ce jeune, qui porte aussi de mini-boucles d'oreilles et un chignon. Il ne regrette pas son choix : «Ma copine aime bien les garçons avec la barbe, elle dit qu'ils sont plus sexy».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Et moi le 21.08.2019 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai déjà essayé à plusieurs reprises d'avoir la barbe mais ma femme est contre, apparemment ça pique en faisant l'amour et donc ça lui casse de suite l'envie :-(

  • patience le 22.08.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vivre dans le présent pas dans le passé ; Faute de conflits naissants....

  • Tony le 22.08.2019 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout un nid a bacteries

Les derniers commentaires

  • patience le 22.08.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vivre dans le présent pas dans le passé ; Faute de conflits naissants....

  • Tony le 22.08.2019 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout un nid a bacteries

  • Et moi le 21.08.2019 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai déjà essayé à plusieurs reprises d'avoir la barbe mais ma femme est contre, apparemment ça pique en faisant l'amour et donc ça lui casse de suite l'envie :-(