Réchauffement climatique

02 juin 2015 09:39; Act: 02.06.2015 16:06 Print

La biodiversité marine risque d'être chamboulée

Les océans vont connaître «un changement important» de la biodiversité, même si le réchauffement climatique reste inférieur à 2 degrés.

storybild

Selon les scientifiques, un réchauffement important - jusqu'à 4,8 degrés d'ici à 2100 selon le scénario le plus pessimiste -, entraînerait «des changements dans les écosystèmes marins sans précédent depuis trois millions d'années». (photo: AFP)

Sur ce sujet

«Si le réchauffement climatique n'est pas maîtrisé rapidement, il provoquera une réorganisation massive de la biodiversité marine à l'échelle planétaire», avertissent les chercheurs, à six mois de la conférence de Paris sur le climat, qui tentera de parvenir à un accord pour contenir le réchauffement à 2 degrés.

L'étude, réalisée par une équipe internationale dirigée par le CNRS, est parue dans la revue Nature Climate Change. Les auteurs ont estimé les changements de biodiversité marine d'ici à la fin du siècle en utilisant différents scénarios de réchauffement. Ils ont comparé les résultats avec la situation durant la période 1960-2013 mais aussi avec deux périodes de l'histoire de la Terre durant lesquelles le climat était très différent du climat actuel.

Ces deux périodes sont le dernier maximum glaciaire, il y a 22 000 ans, lorsque la température globale était de 4 à 5 degrés inférieure à celle d'aujourd'hui, et le Pliocène moyen, une période relativement chaude qui s'est achevée il y a environ trois millions d'années.

Biodiversité en baisse dans les régions chaudes

Selon les scientifiques, un réchauffement important - jusqu'à 4,8 degrés d'ici à 2100 selon le scénario le plus pessimiste -, entraînerait «des changements dans les écosystèmes marins sans précédent depuis trois millions d'années». L'étude s'est concentrée sur les espèces vivant dans la partie supérieure des océans, sur une hauteur de 200 mètres.

Quelle que soit son intensité, le réchauffement provoquera une diminution de la biodiversité dans les régions chaudes de l'océan et une augmentation dans les régions froides. Mais «cette augmentation de biodiversité ne compensera pas la disparition des espèces», souligne l'étude.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.