À boire

13 septembre 2018 09:50; Act: 13.09.2018 10:41 Print

La boisson fröccs devient une passion hongroise

Le fröccs, mélange de soda et de vin traditionnel en Hongrie, est en train de se répandre à grande vitesse. La boisson posséderait même certaines vertus.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Pour s'initier au «fröccs», boisson traditionnelle hongroise, il ne suffit pas d'apprendre à prononcer son nom (il se dit freutch). Ce mélange de soda et vin est confectionné selon un rituel méticuleux qui connaît un renouveau effervescent dans les bars de Budapest. Au rez-de-chaussée d'un vieil immeuble de Budapest, Laszlo Kiss et son père perpétuent une tradition chère à leurs aïeux: l'adjonction de gaz carbonique à des litres d'eau plate pour obtenir un liquide pétillant à souhait, maintenu sous pression dans des bouteilles à siphon.

Le résultat est appelé soda. Et son goût est incomparable avec celui de l'eau gazeuse industrielle «qui perd ses bulles une fois que vous l'avez entamée», assure Laszlo Kiss. Dans les bouteilles qui sortent de l'entreprise familiale, «la dernière goutte est aussi pétillante que la première» grâce au siphon qui garde l'eau sous pression, renchérit M. Kiss père. Et pour un fröccs réussi, «c'est de soda dont vous avez besoin», tranche cet homme de 69 ans.

Après un été torride dans la capitale hongroise, le père et le fils se frottent les mains: les affaires ont été bonnes. Eux qui ont commencé il y a près de quinze ans avec une trentaine de clients en livrent aujourd'hui dix fois plus (restaurants, entreprises, bars et quelques particuliers). Le fröccs serait le «secret de la longévité», selon la figure des lettres hongroises Sandor Marai (1900-1989): suffisamment grisant pour stimuler l'imagination mais inoffensif car plus léger que le vin. «Cela n'empêche pas d'aller travailler car cela ne rend pas ivre», explique un client.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lëtzerbad le 13.09.2018 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ! Rendez-vous l'été prochain sur une terrasse avec mon bon vieux "tinto de verano" découvert en Andalousie !

  • Weinschorle le 13.09.2018 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est finalement pareil que le Weinschorle, non?

  • ladeux le 13.09.2018 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    recette vieille comme le monde et dégoûtant.

Les derniers commentaires

  • ladeux le 13.09.2018 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    recette vieille comme le monde et dégoûtant.

  • Lëtzerbad le 13.09.2018 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ! Rendez-vous l'été prochain sur une terrasse avec mon bon vieux "tinto de verano" découvert en Andalousie !

  • Weinschorle le 13.09.2018 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est finalement pareil que le Weinschorle, non?