Mode vintage

19 mars 2019 09:05; Act: 19.03.2019 09:14 Print

La cassette audio n'a pas dit son dernier mot

Alors qu'elles étaient données pour mortes, les cassettes audio semblent connaître une seconde jeunesse. Une PME française en produit de nouveau.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

On pensait qu'elle connaîtrait le même sort que le Minitel, les VHS ou la cabine téléphonique: la cassette audio au parfum d'antan est à nouveau produite depuis novembre par une PME d'Avranches, dans la Manche, qui en exporte dans une trentaine de pays. Début 2017, plusieurs professionnels du son ont toqué à la porte de cette entreprise proche du Mont-Saint-Michel, spécialisée dans la fabrication des bandes magnétiques. Motif: les stocks mondiaux de bande pour cassette s'amenuisent.

Face au CD, puis au streaming, la «K7» a d'abord décliné avant de disparaître presque complètement, en gardant toutefois quelques audiophiles amoureux des face A et face B. «On s'est dit "là il y a un truc qui se passe et qu'on n'avait pas du tout venir"», reconnaît Jean-Luc Renou, PDG de Mulann. Habituée à vendre des bandes magnétiques servant aux tickets de métro ou aux péages, ou aussi des bandes audios pour les studios d'enregistrement et l'industrie militaire (sous-marins), la PME décide de saisir la balle au bond: elle détache cinq personnes au développement des bandes pour cassette que la PME n'avait jamais produites auparavant.

Après un an de recherche, la K7 est commercialisée en novembre, alors qu'elle n'était plus produite en France depuis une vingtaine d'années. Au milieu des machines, Laurent vérifie minutieusement la qualité des bandes. «On met 89 mètres dans une cassette de 60 minutes!», s'exclame-t-il. Les cassettes au design orange et noir volontairement vintage, vendue 3,49 euros l'unité, sont produites par milliers chaque mois. S'il s'agit d'un "marché de niche", la PME exporte 95% de ses cassettes, vers des pays comme les États-Unis, l'Angleterre, l'Allemagne mais aussi Malte, la Suède, Israël, l'Ouzbékistan ou encore le Kazakhstan.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cassetteman!!! le 19.03.2019 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    je le savais!!!!!! j'adore vive le vintage

  • back to the past le 19.03.2019 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    vive le retour du walkman!!!!!

  • Bon vieux temps le 19.03.2019 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    Le plaisir d'introduire une cassette, ça me manque :(

Les derniers commentaires

  • spaghetti vongole le 20.03.2019 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime le plastique, léger, pratique et quand ça casse op dans l'océan !

  • francine le 19.03.2019 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    c'est déjà mieux que les CD

  • Le Suisse le 19.03.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Génial.

  • Mac Fly le 19.03.2019 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ah non désolé mais pour moi l'analogique c'est définitivement mort et enterré, cette vieille techno du dernier millénaire.

  • nico le 19.03.2019 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est comme les vinils..... juste bon pour les bobos