Découverte scientifique

18 octobre 2017 16:52; Act: 18.10.2017 17:03 Print

La dyslexie est-​​elle nichée au fond des yeux?

Une cause de la dyslexie se cache-t-elle au fond des yeux? C'est ce que pensent des chercheurs, qui espèrent pouvoir combattre les effets de ce trouble grâce à une lampe spéciale.

storybild

La cause de la dyslexie serait anatomique, selon les chercheurs. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nos observations nous permettent de penser que nous avons trouvé une cause potentielle de la dyslexie», affirme Guy Ropars, chercheur à l'université de Rennes, coauteur de l'étude parue mercredi dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B. Selon ces travaux, cette cause est anatomique et se niche dans une minuscule zone des yeux. Chez les personnes qui ne sont pas atteintes de dyslexie, cette zone n'a pas la même forme d'un œil à l'autre: il y a une asymétrie.

Le cerveau choisit donc le signal envoyé par l'un des deux yeux, le dominant, pour créer l'image que voit la personne. Chez les dyslexiques en revanche, la fameuse zone a la même forme dans les deux yeux et aucun des deux n'est donc dominant, selon l'étude. Cela pourrait être source de confusion pour le cerveau en créant des «images-miroirs» entre lesquelles il est incapable de choisir. Quand ils lisent, les dyslexiques souffrent d'un effet-miroir, en confondant par exemple les lettres b et d. «L'asymétrie est nécessaire pour éliminer l'image miroir, qui empêche une lecture normale si elle persiste comme chez les dyslexiques», ajoute M. Ropars.

Lampe «magique»

«L'existence des délais entre l'image primaire et l'image miroir dans les hémisphères opposés (de l'ordre de 10 millisecondes) nous a permis de mettre au point une méthode pour effacer l'image miroir qui gêne tant les dyslexiques», souligne M. Ropars. Cette méthode repose sur l'utilisation d'une sorte de lampe stroboscopique à LED, que les dyslexiques doivent utiliser lorsqu'ils lisent. Selon M. Ropars, certains des étudiants dyslexiques l'ont surnommée la «lampe magique».

Elle flashe à une fréquence invisible à l’œil nu mais calée sur le délai de quelques millisecondes entre l'image primaire et l'image miroir. «Il existe d'autres possibilités de traitement pour contrecarrer la trop grande symétrie, utilisant la plasticité du cerveau. Elles pourront probablement être adaptées par des médecins», affirme Guy Ropars.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jfs le 19.10.2017 05:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis dyslexique, possible pour les yeux, comment expliquer la confusion des sons, l oreille a t elle aussi cet effet mirroir ?

Les derniers commentaires

  • jfs le 19.10.2017 05:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis dyslexique, possible pour les yeux, comment expliquer la confusion des sons, l oreille a t elle aussi cet effet mirroir ?

    • Doctissimo le 19.10.2017 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      La confusion des sons seule est bien autre chose. D'ailleurs vous n'êtes peut-être pas dyslexique, consultez un spécialiste... pas ici, à l'étranger, et un déjà reconnu dans son domaine. Sinon un coton tige peut faire l'affaire, enfin si on prend en compte qu'il n'y a pas écrit "laisser agir" dessus. Je plaisante l'ami...