Espace

26 octobre 2020 19:03; Act: 27.10.2020 11:55 Print

La Lune encore plus riche en eau que prévu

Il y aurait encore plus d’eau que prévu sur la Lune, piégée sous forme de glace dans une multitude de micro-cratères, selon deux études parues lundi.

storybild

La pleine lune se couche derrière les montagnes des Alpes suisses, à Charrat, dans le canton du Valais, en Suisse, en avril 2015. (Image prétexte) (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Bonne nouvelle pour les astronautes: il y aurait encore plus d'eau que ce que l'on pensait sur la Lune, piégée sous forme de glace dans une multitude de micro-cratères, ce qui représente une ressource potentielle pour les futures missions spatiales, selon deux études parues lundi. La Lune a longtemps été perçue comme un astre désespérément aride, jusqu'en 2008, lorsque des chercheurs ont découvert des molécules d'eau à l'intérieur de magma ramené par des astronautes des missions Apollo. Il s'agit de glace d'eau, piégée au fond de grands cratères perpétuellement à l'ombre, près des pôles, où les températures sont extrêmement basses.

Une étude parue dans Nature Astronomy révèle l'existence d'une multitude de micro-cratères retenant en leur fond de la glace d'eau, appelés «pièges froids». «Imaginez-vous sur la Lune, près de l'un de ses pôles: vous verriez une myriade de petites ombres mouchetant la surface, dont la plupart sont plus petites qu'une pièce de monnaie. Chacune serait extrêmement froide, suffisamment pour abriter de la glace», décrit Paul Hayne du département d'astrophysique de l'Université du Colorado aux États-Unis.

«Des dizaines de milliards»

Son équipe a utilisé les données de deux instruments de l'orbiteur de reconnaissance lunaire de la Nasa, LRO. En combinant ces mesures avec des modélisations 3D, ils ont pu reproduire la taille et la répartition des ombres, à des échelles inférieures au millimètre. Les températures y seraient les mêmes que dans les grands cratères: environ -160°C. Mais ils sont bien plus nombreux: «On en trouve des dizaines de milliards, contre quelques centaines pour les plus grands», détaille Paul Hayne. En les ajoutant aux surfaces déjà repérées, la superficie totale d'eau sur la Lune atteindrait 40 000 km², dont 60% dans le pôle Sud, «suggérant que l'eau est plus répandue sur la Lune qu'on ne le pensait», explique à l'AFP ce chercheur, auteur principal de l'étude.

Une autre étude, également publiée dans Nature Astronomy, apporte en outre la preuve chimique qu'il s'agit bien d'eau moléculaire. Le télescope aéroporté de l'Observatoire stratosphérique pour l'astronomie infrarouge (SOFIA) a fourni de nouvelles données, grâce à l'observation de la Lune à une longueur d'onde plus précise qu'auparavant - à 6 microns au lieu de 3. Et pour la première fois, les chercheurs ont pu distinguer nettement la molécule H2O (la formule chimique de l'eau) d'un autre composé chimique (l'hydroxyle, OH) auquel elle est mélangée.

Mais d'où vient cette eau?

Mais d'où vient cette eau? Probablement de la chute d'astéroïdes qui ont percuté la Lune, il y a des milliards d'années - la même source, pense-t-on, que pour la Terre. Les molécules d'eau éjectées lors de la chute des ces corps seraient tombées au fond de ces cratères, où elles sont restées «piégées à jamais» par le froid, explique Francis Rocard, spécialiste du système solaire au Centre national d'études spatiales (CNES). Si on arrive à mettre au point des techniques d'extraction, cela représenterait une ressource potentielle pour de futures missions spatiales, notamment la Lunar Gateway, la future ministation qui sera assemblée en orbite lunaire.

Pour les futures missions habitées vers Mars par exemple, on pourrait imaginer de «décoller de la Terre, faire un arrêt à la "station service" que sera la Lunar Gateway, d'où seraient envoyées des sondes sur la surface lunaire récolter de l'eau, et ainsi faire le plein nécessaire à l'équipage effectuant le voyage vers Mars», poursuit Francis Rocard, qui n'a pas participé aux études. «Cela ferait baisser le coût du programme, car c'est moins cher que d'emmener l'eau depuis la surface de la Terre», souligne l'astrophysicien français, soulignant que le voyage vers Mars dure six mois.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr météo le 26.10.2020 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pour ça qu'il pleut souvent :)

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 27.10.2020 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle ! On a trouvé de l'eau dans la lune. En général, on y trouve plutôt autre chose.

  • Grand Maître le 27.10.2020 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une annonce erronée. Il faudrait combien de temps pour obtenir cette eau et avec un materiel inexistant?..... Quand on pense que nombreux meurent de faim sur cette terre!

Les derniers commentaires

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 27.10.2020 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle ! On a trouvé de l'eau dans la lune. En général, on y trouve plutôt autre chose.

  • La tulipe noire le 27.10.2020 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hergé le savais déjà

  • Grand Maître le 27.10.2020 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une annonce erronée. Il faudrait combien de temps pour obtenir cette eau et avec un materiel inexistant?..... Quand on pense que nombreux meurent de faim sur cette terre!

  • Norby le 27.10.2020 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne reste plus qu'a trouver du pastis sur un astéroïde et l'humanité est sauvée

  • Mr météo le 26.10.2020 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pour ça qu'il pleut souvent :)