Pays du Golfe

24 juin 2017 17:14; Act: 27.06.2017 13:33 Print

La mode pour les femmes qui font le ramadan

Les grands de la mode ont confectionné des collections spéciales pour une clientèle du Golfe qui pratique le ramadan.

Sur ce sujet

Les grandes marques de la mode, de Dolce & Gabbana à Michael Kors, courtisent de plus en plus les femmes musulmanes du Golfe, où le ramadan est devenu l'occasion de présenter des collections spéciales qui leur sont destinées. Mois consacré à la réflexion spirituelle, le ramadan revêt également un aspect festif, le soir, quand familles et amis se réunissent pour la rupture du jeûne. Or, beaucoup de femmes du Golfe, devenues de plus en plus passionnées de mode sous l'influence des réseaux sociaux et des bloggeuses spécialisées, veulent arborer des tenues différentes chaque soir du ramadan.

Certains noms du luxe et de la mode ont donc décidé d'élargir leur clientèle dans cette région qui compte déjà parmi les plus gros acheteurs des maisons de couture et de prêt-à-porter en lui créant des lignes dédiées, très recherchées pour les soirées de ramadan, qui comprennent entre autres des abayas ou des hijabs. Des collections «capsules» en série limitée. Le marché semble prometteur: les dépenses des musulmans pour l'habillement et les chaussures devraient représenter en 2019 quelque 500 millions de dollars (environ 450 millions d'euros), selon Tamara Hostal, directrice du «fashion marketing» à l'école de mode ESMOD Dubai. L'Américain DKNY fut un des pionniers en la matière en lançant dès 2014 une édition spéciale Golfe à l'occasion du mois de ramadan.

Pois et dentelles

D'autres marques se sont engouffrées dans la brèche dont Dolce & Gabbana qui a présenté en 2016 une collection très remarquée nommée «Abayas»: sur des tenues couvrant largement le corps répondant aux critères de la mode dite «pudique», des fleurs et broderies venaient rappeler la touche italienne. Les maisons japonaise Uniqlo, américaine Michael Kors ou encore les chaînes Mango ou Zara ont également investi ce créneau. Et Nike prépare un voile islamique sportif pour 2018. Pour donner la meilleure visibilité possible à leurs collections, les marques choisissent de les lancer, souvent en lien avec des blogueuses, juste avant le ramadan, qui a lieu cette année du 26 mai au 24 juin. La styliste américano-vénézuélienne Carolina Herrera a ainsi choisi de sortir en mai sa première collection destinée exclusivement à la région du Golfe, avec quatre styles d'abayas à motifs à pois ou en dentelles.

La griffe de luxe a également révélé une collection Automne/Hiver en prévision de la fête de l'Aïd Al-Fitr, prévue autour du 25 juin, avec des «robes longues en dentelle noire, rouge ou jaune mimosa qui peuvent être boutonnées col haut ou bien plus décolleté pour chaque femme», selon une représentante de la marque. «C'est un nouveau marché, et nous recueillons les commentaires sur notre première collection», a déclaré à l'AFP, Dania Fakhry, directrice du marketing régional pour CH Carolina Herrera. «Généralement, les clients ici n'achètent pas si le design est trop simple», ajoute-t-elle. Pour la styliste Aiisha Ramadan, qui a habillé les chanteuses Jennifer Lopez et Christina Aguilera ainsi que l'actrice Zendaya (Spider-Man), les marques internationales ont une démarche intelligente en «entrant dans le foyer de la femme arabe (du Golfe) avec des kaftans et des abayas». Surtout si elles respectent «notre culture», dit-elle.

Simple marketing ?

«Il y a tellement de possibilités: il y a le prêt-à-porter, qui attire des clientes à la recherche d'une garde-robe classique et décontractée. Et puis, il y a les abayas couture qui attirent celles qui veulent se démarquer», explique à l'AFP cette créatrice dans son atelier de Sharjah aux Émirats. Elle est vêtue d'un kaftan rose brillant orné d'un collier en or avec une calligraphie arabe. Mais la tendance suscite des critiques, notamment de celles qui dénoncent chez certains créateurs une pratique marketing parfois superficielle voire méprisante, car dénuée d'une compréhension pour la culture du Golfe. Si certains stylistes créent une ligne dédiée, d'autres pensent qu'on peut «simplement poser une paire de manches sur une collection, rallonger le bas d'une veste et dire «voilà une collection pour le ramadan», s'insurge une jeune blogueuse influente dans le milieu de la mode dans le Golfe.

»Franchement, c'est offensant«, ajoute celle qui préfère garder l'anonymat pour des raisons professionnelles. Depuis une terrasse de Dubai, les yeux protégés de lunettes de soleil d'une marque de luxe française, elle se décrit à la fois comme musulmane pratiquante et «fashion victim». Pour Aiisha Ramadan, il est inévitable que les traditions culturelles et religieuses s'adaptent au fil du temps. «L'abaya a commencé comme une tradition, pour incarner une forme de modestie» dans l'habillement, mais aujourd'hui «elle évolue au-delà du simple noir», remarque-t-elle. «C'est juste une question de temps avant qu'on ne voie des femmes en Occident incorporer des abayas dans leurs garde-robes», estime-t-elle.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Amies1703 le 25.06.2017 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Pas cool, pas cool, pas cool

  • demonac le 26.06.2017 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le comble du mauvais goût chez nous en Europe. Les périodes de déguisement sont pour la période de carnaval. En dehors de cet évènement la tenue est europèene. un point c'est tout.

  • thl le 26.06.2017 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que c'est moche

Les derniers commentaires

  • thl le 26.06.2017 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que c'est moche

  • demonac le 26.06.2017 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le comble du mauvais goût chez nous en Europe. Les périodes de déguisement sont pour la période de carnaval. En dehors de cet évènement la tenue est europèene. un point c'est tout.

  • egaalwat le 26.06.2017 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

  • Chacun chez soi le 25.06.2017 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    A quand la première boutique de mode musulmane à Luxembourg?

  • Lulu le 25.06.2017 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des femmes à marier, il faut par contre malheureusement se convertir si on est un homme non musulman.

    • Francky le 26.06.2017 10:58 Report dénoncer ce commentaire

      Et pourquoi pas l'inverse ?