Martha's Vineyard

07 septembre 2019 11:44; Act: 07.09.2019 11:55 Print

La nouvelle résidence de la famille Obama

Si la famille Obama ne réside plus à la Maison-Blanche, elle serait néanmoins sur le point de faire l'acquisition d'une villa blanche sur Martha's Vineyard.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le magazine people TMZ.com a récemment annoncé que la famille Obama aimerait acheter une maison de vacances sur Martha's Vineyard, une île exclusive dans l'État du Massachussets.

Selon TMZ, Barack Obama, son épouse Michelle et leurs deux filles, Sasha et Malia ont passé leurs vacances d'été dans la résidence. Il en ont été tellement séduits qu'ils aimeraient la racheter à Wyc Grousebeck (propriétaire des Celtics de Boston) et habiter sur l'île à l'année.

14,85 millions de dollars

Realtor.com estime la maison à 14,85 millions de dollars (13,43 millions d'euros), mais son prix pourrait être revu à la baisse. Construite en 2001, elle comprend sept chambres à coucher, plus de huit salles de bain et 11,7 hectares de terrain, une surface idéale pour organiser de somptueuses garden-partys avec une vue imprenable.

Non seulement le vaste salon est équipé d'une cheminée en pierre, mais le séjour familial plus petit comprend également un foyer. La cuisine professionnelle est entièrement équipée et dispose d'un coin repas, en plus de la salle à manger officielle.

«Havre de paix pour célébrités fortunées»

À l'étage supérieur, on trouve les chambres à coucher, dont la suite parentale qui est, il va sans dire, équipée d'une cheminée. De grandes baies vitrées mènent directement sur la terrasse où trône un jacuzzi.

Dans le spacieux jardin, on trouve tout: des terrasses pavées, des espaces gazonnés, une piscine, ainsi qu'un chemin d'accès direct à la mer. «Martha's Vineyard est, depuis longtemps, un lieu de retraite pour célébrités fortunées et l'ancien président, Barack Obama, entre parfaitement dans cette catégorie», selon Erik Gunter, expert en villas de luxe chez Realtor.com.

(L'essentiel/age)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Taxman le 07.09.2019 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est belle, la baraque d'Obama

  • Sam1952 le 07.09.2019 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois rien de choquant !. Nous serions à sa place , nous ne serions pas dans nos 100m2 .!!!

  • Angloy le 07.09.2019 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça s'appelle le formule "Obamacare+". Et pourquoi pas, s'ils ont les moyens pour payer cette belle demeure ?

Les derniers commentaires

  • citoyens le 09.09.2019 03:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel blâme......là les demeures du chère donald....valent mieux....golf inclus....

  • Meisech le 08.09.2019 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Trop de blanc, trop stérile

  • Moi Moi le 08.09.2019 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Toute blanche comme un hopital c'est une maison froide, meme pas un peu de couleurs, l'interieur ne me plait pas du tout, et avec 7 chambres la piscine est vraiment petite pour tout le monde

  • Hubert le 08.09.2019 01:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tranquille la vie....

  • AvenirEnCommun le 08.09.2019 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Accéder aux plus hautes fonctions d'un Etat et s'enrichir en parallèle ne doit pas être lié. Qui plus est, faire de la politique dans un État démocratique, c'est contribuer à améliorer le quotidien du plus grand nombre de ces compatriotes. Pas de profiter de ce poste pour générer des millions de dollars pour soi. Vu son niveau académique, il était sûrement millionnaire avant d'accéder a la maison Blanche.