Coocooning

24 septembre 2020 16:04; Act: 24.09.2020 16:27 Print

La prochaine décennie sera celle «de la maison»

Prendre soin du jardin, décaper le barbecue, aménager le domicile ont occupé les désœuvrés du confinement, mais la dynamique continue et bénéficie aux enseignes spécialisées.

storybild

Les circonstances ont poussé les consommateurs à s'ocuper de leur intérieur.

Une faute?

La tendance n'est pas seulement régionale, ni même nationale: selon une étude conduite par le cabinet Accenture auprès de 8 800 personnes dans 20 pays de cinq continents, «69% des répondants s'attendent à ce que la plupart de leurs activités sociales au cours des six prochains mois aient lieu chez eux, chez un ami ou de façon virtuelle». Au point qu'Accenture évoque une «décennie de la maison» à venir, entre renouveau du local et «malaise persistant ressenti dans les espaces publics».

Certaines entreprises le constatent déjà. «La crise du Covid-19 a touché nos ventes au 1er trimestre, mais nous avons constaté une forte reprise au deuxième trimestre, tendance qui se poursuit sur le troisième trimestre à date pour l'ensemble de nos enseignes et des catégories», a par exemple déclaré mardi le directeur général de Kingfisher (Castorama, Brico Dépôt en France), Thierry Garnier.

Accélération

L'enseigne spécialisée exploite aussi B&Q et Screwfix au Royaume-Uni et en Irlande. Elle a limité la casse du confinement grâce à ce deuxième trimestre dynamique, avec des ventes à 5,9 milliards de livres sterling, en légère baisse de 1,1%. Et affiche un résultat opérationnel en progression de 17,7% à 533 millions de livres, grâce à «la performance de B&Q» et à une «baisse globale des coûts».

«En février, en terme de volume de ventes, nous étions à environ 50 millions d'euros, pré-Covid donc, et en avril on était à 200 millions d'euros, vous voyez l'accélération», explique aussi Christian Raisson, cofondateur du spécialiste de la vente en ligne d'articles de bricolage et de jardinage ManoMano. «Par rapport à nos 620 millions d'euros de volumes de vente de l'année dernière, on va plus que doubler cette année».

Disponibilité et météo

L'enseigne française Mr.Bricolage, longtemps en grande difficulté financière et dont le directeur général, Christophe Mistou, a lancé fin 2018, un vaste plan de cession de ses magasins intégrés, a aussi enregistré des performances «vraiment très solides de début mai jusqu'à la fin du mois de juin, et continuent sur juillet, août et même septembre».

Deux explications à cet engouement: la «disponibilité de nos clients» forcément plus importante pendant le confinement, et «la météo», très bonne pendant ces deux mois. Quant à savoir si la tendance est durable, Christophe Mistou se veut prudent mais estime que «le rapport à l'habitat, qui a toujours été fort pour les Français, est sorti renforcé de cette crise sanitaire».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alex le 24.09.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai fini de faire des prévisions sur 10 ans. Je ne sais pas comment sera l'année prochaine, donc demain !

Les derniers commentaires

  • Alex le 24.09.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai fini de faire des prévisions sur 10 ans. Je ne sais pas comment sera l'année prochaine, donc demain !