Pays occidentaux

26 juillet 2017 19:27; Act: 27.07.2017 16:34 Print

La qualité du sperme est en baisse

Le nombre moyen de spermatozoïdes des hommes dans les pays occidentaux a chuté de moitié en 40 ans, selon une étude qui s'inquiète des conséquences pour la fertilité masculine.

storybild

Plusieurs études depuis 1992 ont conclu à une baisse de la qualité du sperme. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet

Entre 1973 et 2011, la concentration en spermatozoïdes est passée en moyenne de 99 millions par millilitre de sperme à 47 millions, selon cette étude publiée mardi dans la revue spécialisée Human Reproduction Update. Ce niveau reste toutefois une fourchette «normale», fixée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 15 millions et 200 millions de spermatozoïdes par millilitre. Et même une concentration inférieure à 15 millions n'est pas forcément synonyme d'infertilité.

Cette méta-analyse a passé en revue 185 études menées sur le sujet entre 1973 et 2011, portant sur 43 000 hommes en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les chercheurs n'ont en revanche pas trouvé de baisse significative en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique - des régions où beaucoup moins d'études ont été menées.

Hormis son impact sur la fertilité, une quantité réduite de spermatozoïdes est aussi corrélée à d'autres problèmes de santé, qui pourraient être causés par des facteurs environnementaux comme l'exposition aux pesticides, le stress, le tabac ou encore un régime alimentaire déséquilibré. «Cette article représente une avancée pour clarifier les données» disponibles, mais «il reste beaucoup de travail» pour confirmer le phénomène et en déterminer les causes, avertit pour sa part Allan Pacey, professeur d'andrologie à l'Université de Sheffield (Royaume-Uni).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • igod le 27.07.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    autorégulation naturel , trop de gens sur terre .

  • Sabrine le 27.07.2017 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    On vit sur une planète avec trop d'élément electro et une nourriture très très industrialisée, et on est trop stressé. C'est mon avis

  • RamBo le 26.07.2017 22:18 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce dû aux ondes nocives des GSM qui se trouvent tout le temps dans les poches des pantalons ???

Les derniers commentaires

  • philix le 23.11.2017 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et toutes les choses qu’ils nous injectent dans l’air et la nourriture ?? N’y sont pour rien peut être ? Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles ???? Particule fine .... pfffff

  • Zaza le 27.07.2017 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui voilà où cela nous mène tout ces délicieux mets de l'industrialisation de masse.. Miam.. Triste société

  • Sabrine le 27.07.2017 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    On vit sur une planète avec trop d'élément electro et une nourriture très très industrialisée, et on est trop stressé. C'est mon avis

  • igod le 27.07.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    autorégulation naturel , trop de gens sur terre .

    • Marmotte le 27.07.2017 11:51 Report dénoncer ce commentaire

      Alors qu'il n'y a pas de baisse en Afrique et Asie notamment? Non, ca ressemble plutot aux effets des poisons industriels dont on est gavé depuis des années, ex pesticides et perturbateurs endocriniens en tete...

  • Philippe le 27.07.2017 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas bien grave....il y'a plein d'ingénieurs,médecins et architectes qui vont se charger de nous enrichir....