Automobile

29 juin 2018 09:00; Act: 29.06.2018 13:12 Print

La Seat Leon Cupra R ne manque pas de caractère

Seat donne à sa Leon Cupra une version «R» exclusive, très dynamique.

storybild

La sportive garde une habitabilité correcte et sait s’apprécier sur longue distance.

Sur ce sujet
Une faute?

Un joli cadeau avant de voler de ses propres ailes. Seat a livré une version limitée de sa Leon Cupra, siglée «R», avant que le blason Cupra ne fasse sa vie indépendamment.

Une édition tirée à 799 exemplaires, numérotée, dont 300 sont équipés d’une boîte automatique 6 rapports, affichant 300 chevaux, testée ici. Sur la version manuelle, le bloc 2.0 TSI a été porté à 310 chevaux, ce qui en fait le modèle le plus puissant produit par la marque espagnole. Et cela se remarque au volant, une fois bien enveloppé dans les sièges baquets.

Portée par une traction avant dynamique, la Leon Cupra R plonge avec vélocité dans les virages, où la direction ferme et précise permet de contenir une légère tendance au sous-virage. Pour tirer profit de cette énergie sans perdre en agrément de conduite, le modèle a été doté d’amortisseurs à commande électronique, d’un différentiel autobloquant et de freins Brembo aux diamètres et à l’épaisseur élargis par rapport à la version «classique».

Une habitabilité très correcte

La petite sportive donne ainsi toute sa plénitude une fois les modes SPORT et surtout CUPRA enclenchés, la conduite étant servie par un châssis rigoureux, un couple long et disponible, qui n’hésite pas à tutoyer le rupteur. Pour autant, cette Seat garde une habitabilité très correcte et sait s’apprécier sur longue distance, montrant ainsi une vraie polyvalence.

Avec un ensemble aérodynamique en fibre de carbone, l’esthétisme vient en renfort de l’efficacité. Et cela malgré quelques bruits de plastique à l’accélération et une présentation intérieure un peu trop sage pour un tel tempérament.

(De notre envoyé spécial à Spa, Mathieu Vacon)